Femmes et sexualité dans le monde arabe

heri_300Hiam Abbas et Paul Moreira

Hiam Abbas est comédienne. Elle vit en France mais elle est palestinienne de nationalité israélienne. Vous avez tourné avec les plus grands, Jim Jarmusch, Amos Gitaï, Steven Spielberg… On se souvient d’elle magnifique dans « Satin Rouge » de Raja Amari ou dans « les Citronniers » d’Eran Riklis.. Aujourd’hui elle est aussi réalisatrice... Son 1er long-métrage sort mercredi prochain dans les salles : « Héritage » un très beau film : l’histoire d’une famille palestinienne confrontée à la guerre, à la modernité et à ses propres démons, notamment les rôles dévolus aux femmes et aux hommes…

Et Paul Moreira, grand reporter, journaliste d’investigation, qui vient de réaliser un documentaire passionnant diffusé lundi prochain sur Canal+ : « Sexe, salafistes et printemps arabes »… Un reportage en Egypte et en Tunisie, un an après les révolutions, qui montre à quel point la sexualité est devenue un enjeu politique…

 


France Inter

08/12/2012


http://leplus.nouvelobs.com/contribution/719825-printemps-arabes-pourquoi-la-femme-libre-est-devenu-le-pire-ennemi-des-salafistes.html

 

Related Posts

Twitter ne fait pas la révolution

03/07/2011

Twitter ne fait pas la révolutionPenser que les expulsions de Ben Ali et de Mubarak sont le fruit de quelques semaines de mobilisation est absurde: «Le fait que le peuple descende dans les rues dérive d'un besoin de renverser des régimes autoritaires et corrompus, une volonté nourrie par des années de mécontentement, de souffrance et de répression.( Amira Al Hussaini)

Femme: la bataille des droits n’est toujours pas gagnée

25/05/2013

ref_110«L’égalité entre femmes et s hommes: un impératif démocratique en région euro- méditerranéenne », tel le thème abordé par les militantes de la table ronde organisée par le REF (Réseau Euromed France ) ce 22 mai à Lyon.

Deux poèmes

14/05/2017

3-cederna-110… Je marche sur un chemin, graviers sous mes pieds, branches mortes sous mes pieds. À ma droite, de hauts grillages; de grands murs et des portes fermées. 
À ma gauche, la nature sauvage, une belle vue sur un jardin sans fin…

Babak Inaloo, 26 ans, écrivain et réalisateur iranien, exilé en France.