Femmes et sexualité dans le monde arabe

heri_300Hiam Abbas et Paul Moreira

Hiam Abbas est comédienne. Elle vit en France mais elle est palestinienne de nationalité israélienne. Vous avez tourné avec les plus grands, Jim Jarmusch, Amos Gitaï, Steven Spielberg… On se souvient d’elle magnifique dans « Satin Rouge » de Raja Amari ou dans « les Citronniers » d’Eran Riklis.. Aujourd’hui elle est aussi réalisatrice... Son 1er long-métrage sort mercredi prochain dans les salles : « Héritage » un très beau film : l’histoire d’une famille palestinienne confrontée à la guerre, à la modernité et à ses propres démons, notamment les rôles dévolus aux femmes et aux hommes…

Et Paul Moreira, grand reporter, journaliste d’investigation, qui vient de réaliser un documentaire passionnant diffusé lundi prochain sur Canal+ : « Sexe, salafistes et printemps arabes »… Un reportage en Egypte et en Tunisie, un an après les révolutions, qui montre à quel point la sexualité est devenue un enjeu politique…

 

 


 

France Inter

08/12/2012

 

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/719825-printemps-arabes-pourquoi-la-femme-libre-est-devenu-le-pire-ennemi-des-salafistes.html

 

Related Posts

Arablog, un espace de liberté

25/01/2016

fin 110Les jeunes journalistes arabes trouvent dans les blogs un nouveau moyen de communication et de libre expression. Arablog est une plateforme qui les réunit en leur offrant les moyens techniques et l’espace virtuel libre qu'ils souhaitent.

Hassan II et le Maroc

15/11/2007

Hassan II et le MarocL’historien et penseur marocain Abdallah Laroui a sorti en 2005 un livre «Hassan II et le Maroc» qui a beaucoup fait parler de lui. C’est qu’il aborde l’histoire récente du Maroc, sous le long règne de Hassan II. L’auteur dit apporter un «témoignage» sur une époque qu’il a vécu en tant qu’intellectuel, mais aussi en tant qu’acteur, comme militant discret du mouvement national et plus tard comme conseiller, tout aussi discret, du roi.

La mer en Islam

17/01/2009

La mer en IslamSi l’on excepte les peuples du Yémen et d’Oman c’est-à-dire ceux du sud de l’Arabie, qui commerçaient avec l’Inde, la Chine, Ceylan…, les Arabes n’étaient pas un peuple tourné vers la mer.