Partez pour Damas avec TV5

 

Partez pour Damas avec TV5
Damas, Mosquée Ommeyades

C’est un panorama culturel très complet que nous a offert le «24 heures à Damas» programmé sur TV 5 samedi 18 septembre. Des intellectuels syriens contemporains, personne ou presque ne manquait à l’appel.

Le cinéma était convoqué en grand nombre, d’Omar Amiralay à Mohamad al Roumi (le père) et Mayar al Roumi (le fils), ou encore Mohammad Malas, Oussama Mouhammad, et d’autres encore. La peinture était présente avec Ahmad Moualla Fateh Moudarress, le théâtre aussi avec l’évocation du dramaturge Sadallah Wannous qui fut également un écrivain remarqué (Une mort éphémère, chez Sindbad Actes Sud).

Hanan Kassab Hassan, dramaturge, professeur de théâtre et correspondante de Babelmed.net en Syrie, a animé un «salon de musique» dans la tradition syrienne.

Partez pour Damas avec TV5
Taxi américain

Pour accompagner cette promenade culturelle syrienne et retrouver nombre des artistes et auteurs présents sur TV5, vous pouvez vous référer à la rubrique «Syrie» sur ce site. En particulier, l’exposition «La Syrie dans les regards de l’Europe» et le livre «Syrie, éclats d’un mythe» vous permettront d’approfondir bon nombre des traits culturels de la vie damascène et alépine.

Nous vous conseillons aussi la visite du site interactif dédié au programme :

www.tv5.org/TV5damas



________________________________________________________________

A lire aussi sur Babelmed:

Partez pour Damas avec TV5
Alep souk

- «Il y a tant de chose à raconter» ou les regards croisés d’Omar Amiralay et Saadallah Wannous

- Déluge au pays du Baas

- Bleu–gris: tragédie sur l’Euphrate

- Syrie, éclats d’un mythe Rédaction de Babelmed

Related Posts

Les couleurs de l’Iraq à Damas

25/02/2009

Les couleurs de l’Iraq à DamasParmi les réfugiés, des artistes. Parmi ces artistes, des peintres. Parmi ces peintres, Amer Ali. Nous avons choisi de lui consacrer le dernier article de ce dossier, afin de rehausser le tableau brossé précédemment de quelques couleurs. Et aussi, afin de témoigner de la puissance salvatrice de l’art.

Un archéologue à Ebla

14/04/2004

Un archéologue à EblaSur le site de Tell Mardikh en Syrie, à 60 kilomètres au sud d’Alep, Paolo Matthiae a consacré et consacre sa vie à reconstruire l’antique cité d’Ebla. Fouilles après fouilles, est apparue une ville basse de forme circulaire avec, en son centre, l’acropole entourée d’une fortification monumentale. Là s'élevait le palais royal à l’intérieur duquel furent retrouvées les célèbres archives.

Les ténèbres d’Alep

13/02/2013

alep_tenebre_110Son surnom est "Yeux Noirs", il a 21 ans et a rejoint l'armée syrienne libre après avoir manifesté pendant des mois et des mois, avant que les autorités ne perdent patience avec ces jeunes qui demandaient la chute du régime.