Hommage à Tahar Djaout

//Tahar DjaoutLe 26 mai 1993, Tahar Djaout, écrivain, est victime d’un attentat terroriste sur le parking de sa cité « les 600 logements » à Alger. Il décède après une semaine de coma, à l’hôpital de Baïnem à l’ouest d’Alger.

Tahar Djaout a été le premier d’une liste de 70 journalistes algériens abattus au début des années 90. Il était poète, écrivain, journaliste. Il a été un des meilleurs dans tous ces registres.

Un hommage lui sera rendu ce Jeudi 22 novembre au Centre Culturel Algérien, à 18H30. Participeront à cette Rencontre-débat Nadia Djaout fille de Tahar Dajout, Louis Gardel son éditeur ( Éditions du Seuil), les journalistes Outoudert Abrous et Meziane Ourad ses amis. Abderrazak Labri-Cherif, réalisateur du film documentaire «Tahar Djaout, un poète peut-il mourir ?» qui sera projeté à cette occasion, sera lui aussi présent.

 

dtah_540

 

Contacts

Centre Culturel Algérien

171, rue de la Croix Nivert

75015 paris

Tél. :+33 (0)1 45 54 95 31

Fax :+33 (0)1 44 26 30 90

Courriel : Nous envoyer un mail

 

 


 

 

 

 

Related Posts

Sculpture et Céramique

15/09/2014

pariscap 3 110Présentation des artistes.

Manifeste pour une politique de la relation

28/09/2015

colletif 110Le Divers de nos sociétés est une richesse et le nouvel horizon de nos cultures. Il devrait donc être une priorité dans l’agenda des citoyens et des politiques publiques.Le chantier que nous inaugurons ainsi, avec ce texte, repose sur des enjeux d’espérances collectives, car nous pensons que « le Monde n’est pas seulement à habiter mais aussi à inventer » (Patrick Chamoiseau).

Le silence tue. Forum de solidarité avec la résistance syrienne

14/11/2012

farzat_110A l’initiative de l’association Souria Houria, un Forum de solidarité avec la résistance syrienne se tiendra à Paris le 19 novembre 2012, au CentQuatre.