Danse contemporaine en Méditerranée

Dansem rassemble cette année des artistes du Liban, de Croatie, d’Israël, de Palestine et de France: une trentaine de rendez-vous pour 16 spectacles et 1 miniature dont 4 créations, présentés en complicité avec un grand nombre d’opérateurs culturels sensibles aux écritures contemporaines et ouverts à la diversité des approches artistiques du pourtour méditerranéen.

//Ferlin 1 - ©Nada Zgank

La 15ème édition du festival Dansem - danse contemporaine en Méditerranée se déroulera du 13 novembre au 8 décembre 2012, dans plusieurs lieux à Marseille au Théâtre de Lenche, à la Friche la Belle de Mai et au Théâtre des Bernardines, à Aix- en-Provence au 3bisf et en Arles au Théâtre d’Arles.

L’édito de Cristiano Carpanini, directeur artistique de L’Officina / Dansem

Un grand cycle de travail pour la promotion de l’art chorégraphique en Méditerranée s’achève avec cette quinzième édition. C’est aussi l’acte premier d’un nouveau cycle. Les lignes de failles, de fuites, de rencontres ou de liens sont restées les mêmes pour nous et pour notre pensée de la Méditerranée. Elles sont les perspectives éthiques et sincères à l’origine même de notre commencement, qui nous guidèrent sagement jusqu’à cet automne. Dansem réitère cette année ses compagnonnages fidèles et fédérés pour une édition 2012 à ne pas manquer.

D’abord les anciens, les passeurs, les maîtres : Dansem retrouve avec plaisir des artistes phares qui ont marqué l’histoire du festival, Mathilde Monnier et Jean-françois Duroure ainsi que Georges Appaix. 
Les découvertes ensuite, fruits de nos relations humaines et sensibles avec les acteurs culturels méditerranéens, sans virtualité ni ouï-dire. Beyrouth et le Liban à l’honneur avec Danya Hammoud et Khouloud Yassine, aux côtés de qui nous cheminons depuis quelques temps déjà. Des artistes issus d’autres rives nous rejoignent ensuite pour leur première venue à Marseille: le croate Matija Ferlin puis l’israélienne Iris Erez que nous rencontrions à Tel Aviv en 2009.

Dansem poursuit aussi son histoire commune avec le paysage chorégraphique régional et présente les dernières créations de Manon Avram et Thierry Escarmant, de Mathieu ma fille foundation dirigée par Arnaud Saury puis de Montaine Chevalier, et enfin maintient ses affinités électives en partageant les réflexions menées par l’un de nos partenaires historiques, le Théâtre des Bernardines, avec l’ensemble «Détachons notre regard des cimes».

Bon automne à tous et “Dansem” !

 

 


 

Contacts et programme

lg_officinaL’Officina – atelier marseillais de production

29 rue neuve ste Catherine 13007 Marseille (Fr)

T: +33 (0)491 556 806 // F: +33 (0)491 556 713

www.officina.fr // www.dansem.org

 

 


 

 

Related Posts

« Quel monde désirons-nous donc », 2ème édition

28/09/2015

passages 110Le Collectif Pour une Politique de la Relation* constitué d’une quarantaine d’associations, de structures, d’individus, d’artistes… de Lyon, Grenoble, Belley, Paris, Saint-Etienne, Roanne… organise les 8, 9 et 10 octobre 2015 au Rize - Centre Mémoires et société (Villeurbanne) trois jours de rencontres, d’exposition, de spectacles et d’échanges pour interroger notre présent et notre avenir commun à travers le prisme de la Relation. 

La répression en Syrie

21/05/2016

La Repression en Syrie 110Destructions urbaines et déplacements de populations comme armes de guerre. Rencontre avecLeïla Vignal. Les Dimanches de Souria Houria - Conçus et animés par Farouk Mardam Bey - Le 29 mai 2016 de 17 h à 19 h.

Exposition de l’artiste syrien Ibrahim Jalal

16/11/2012

Jalal_110«Mes toiles sont ma joie et ma douleur. Mes souvenirs  et mes rêves. Mes rires et 
mes pleurs. Mes angoisses et ma sérénité…Elles sont mon histoire» (Ibrahim Jalal).
Galerie Europia, Paris, du 15 novembre au 21 décembre 2012.