Je serai là où j’étais

fadwa-6C’est comme si je me promenais en deux endroits en même temps. J’ai le sentiment que tout est normal et en même temps que tout est absolument anormal.

Inspiration : j’entends un accent palestinien familier.

Expiration : je vois des appelés israéliens, ce sont des adolescents qui se promènent avec leurs mitraillettes dans les rues et les places publiques et qui sont en faction devant les mosquées.

Inspiration : je vois un enseignant palestinien entouré de ses petits élèves, il leur parle de l’histoire de la ville antique de Jérusalem.

Expiration : je vois un enseignant israélien entouré de ses petits élèves. Je ne sais pas de quoi il leur parle, mais à considérer ce que disent les agences touristiques israéliennes sur Internet, il doit leur raconter la version israélienne de l’histoire de la ville.

Inspiration : moi, la Palestinienne, je parcours ces rues comme une étrangère.

Expiration : eux, qui sont étrangers à ces rues, y sont implantés comme s’ils étaient les habitants originels.

Inspiration : j’ai été pillée.

Expiration : j’ai été pillée.

Je suis née dans un pays. Je suis allée continuellement d’un pays à un autre. J’ai voulu me fourrer dans le moule de diverses identités nationales. Elles m’ont assez bien accueillie, mais elles ont crée en moi un sentiment d’appartenance contradictoire. Je n’avais pas à gaspiller la plus grande part de ma vie à chercher une identité ou une appartenance qui m’accepterait. Mon identité aurait dû être une chose allant de soi, comme pour n’importe quelle personne d’autre.

J’aurais dû naître ici. Respirer cet air qui porte la mémoire de mes ancêtres et leurs secrets. Faire mes premiers pas sur ce sol dont les oliviers se nourrissent de leurs dépouilles. J’aurais dû avoir une enfance normale, ici. Cette terre aurait dû être mon terrain de jeu. Ces rochers auraient dû écorcher les genoux de l’enfant terrible que j’étais.

La source de mes souvenirs avec mon amie intime aurait dû jaillir ici.

J’aurais dû avoir mon premier baiser ici.

C’est ici que mon cœur aurait dû se briser pour la première fois.

Ici.

 


 

Fadwa Qasem

Traduction de l’arabe par Jalel El Gharbi

 

 

 

Related Posts

Débat à propos de la résistance palestinienne

06/06/2009

Débat à propos de la résistance palestinienneNous publions dans ce dossier le point de vue de notre correspondant libanais Yussef Bazzi sur la résistance palestinienne impliquée, selon lui, dans plusieurs trafics illicites pour subvenir à ses besoins. Réponse dans ce même dossier de l’auteur tunisien Jalel El Gharbi.

Festival art video en Palestine

12/05/2009

Festival art video en Palestine Les Instants Vidéo Numériques et Poétiques propose le 1er Festival International d’Art Vidéo et Multimédia de Palestine à Ramallah, Jérusalem et Gaza. Des moments denses et créatifs dans une région cruellement meurtrie…

Les Petites Filles de Jénine

22/05/2007

Les Petites Filles de JénineSi je suis heureuse aujourd’hui, c’est parce que je vais faire une lecture dans le camp de réfugiés de Jénine. Mon bonheur, c’est certain, prend sa source dans la volonté de mettre fin à la souffrance, de l’empêcher de continuer ainsi, de monopoliser mon âme, comme elle le fait depuis plusieurs années maintenant, après ma première et dernière visite au camp de Jénine au printemps 2002. Jénine est la ville de mon enfance.