Je serai là où j’étais

fadwa-6C’est comme si je me promenais en deux endroits en même temps. J’ai le sentiment que tout est normal et en même temps que tout est absolument anormal.

Inspiration : j’entends un accent palestinien familier.

Expiration : je vois des appelés israéliens, ce sont des adolescents qui se promènent avec leurs mitraillettes dans les rues et les places publiques et qui sont en faction devant les mosquées.

Inspiration : je vois un enseignant palestinien entouré de ses petits élèves, il leur parle de l’histoire de la ville antique de Jérusalem.

Expiration : je vois un enseignant israélien entouré de ses petits élèves. Je ne sais pas de quoi il leur parle, mais à considérer ce que disent les agences touristiques israéliennes sur Internet, il doit leur raconter la version israélienne de l’histoire de la ville.

Inspiration : moi, la Palestinienne, je parcours ces rues comme une étrangère.

Expiration : eux, qui sont étrangers à ces rues, y sont implantés comme s’ils étaient les habitants originels.

Inspiration : j’ai été pillée.

Expiration : j’ai été pillée.

Je suis née dans un pays. Je suis allée continuellement d’un pays à un autre. J’ai voulu me fourrer dans le moule de diverses identités nationales. Elles m’ont assez bien accueillie, mais elles ont crée en moi un sentiment d’appartenance contradictoire. Je n’avais pas à gaspiller la plus grande part de ma vie à chercher une identité ou une appartenance qui m’accepterait. Mon identité aurait dû être une chose allant de soi, comme pour n’importe quelle personne d’autre.

J’aurais dû naître ici. Respirer cet air qui porte la mémoire de mes ancêtres et leurs secrets. Faire mes premiers pas sur ce sol dont les oliviers se nourrissent de leurs dépouilles. J’aurais dû avoir une enfance normale, ici. Cette terre aurait dû être mon terrain de jeu. Ces rochers auraient dû écorcher les genoux de l’enfant terrible que j’étais.

La source de mes souvenirs avec mon amie intime aurait dû jaillir ici.

J’aurais dû avoir mon premier baiser ici.

C’est ici que mon cœur aurait dû se briser pour la première fois.

Ici.

 


 

Fadwa Qasem

Traduction de l’arabe par Jalel El Gharbi

 

 

 

Related Posts

Danse contemporaine: Ramallah se fait une place sur la scène internationale

19/04/2008

Danse contemporaine: Ramallah se fait une place sur la scène internationaleIl n'en est qu'à sa troisième année mais le tout jeune Festival de danse contemporaine de Ramallah (RCDF) a réussi à attirer de grands noms pour sa nouvelle édition qui s'est ouverte jeudi dernier : les Ballets C. de la B. d'Alain Platel et le Folkwang Tanzstudio de Pina Bausch partagent l'affiche avec une douzaine d'autres compagnies européennes et palestiniennes.

Salam Kawakibi

17/02/2009

Salam KawakibiPour Salam Kawakibi, politologue, le téléspectateur ressent de plus en plus son impuissance dans une région encombrée par des régimes totalitaires, souvent soutenus par l’Occident, qui considèrent même certains parmi eux comme ‘modérés’.

Palestine ou les métamorphoses de l’espace

27/10/2009

Palestine ou les métamorphoses de l’espacePalestine, de Hubert Haddad, remporte le prix Renaudot Poche. Récemment publié en Italie, Portugal et Allemagne, ce récit raconte la vie de Cham, soldat israélien recueilli par une famille palestinienne.