Aziz Lkhattaf à la Galerie Noir sur Blanc de Marrakech

 

Aziz Lkhattaf est un artiste autodidacte pour qui l’art est d’abord une question de vécu et de sincérité. Né en 1967 à Aït Ouri, il se confronte vraiment à la production artistique lorsqu'il s'installe à Tanger. Aujourd’hui, il vit et travaille à Marrakech.

 

z_aziz_2

Ses toiles sont empreintes de souvenirs mêlant les bleus de Tanger, les blancs éblouissants, les tons sourds des terres brûlées, les couleurs oxydées de Marrakech sans oublier l'univers éclatant des teinturiers.

 

Il jette sur ses toiles  des matériaux brutes comme la terre, la paille et  la pierre pour mieux affirmer sa quête vers la simplicité et un esthétisme minimaliste où éclate parfois une explosion de couleur.

 

Depuis ses débuts dans les années 90, l'artiste n'a cessé de participer à des expositions au Maroc mais aussi en Europe, au Moyen-Orient et aux Etats-Unis.

z_aziz_1

 


 

aziz_logoGalerie Noir sur Blanc

 

Un espace d’art et de culture

48, rue Yougoslavie, imm. Adam Plaza, Gueliz, Marrakech

Tél. Fax 024 42 24 16 – Mobile : 061 44 06 24

Email : galerie.noirsurblanc@gmail.com

Site web : www.galerienoirsurblanc.com/

 

Related Posts

SummerLab Casablanca 2013

15/09/2013

summerlab 110Le summerlab a pour but de rassembler, pendant 4 jours, des individus et des collectifs dans un même espace de production participative. L’événement est en partie auto gérée par les participants. Du 26 au 29 septembre à la Fabrique culturelle des anciens abattoirs de Casablanca (Hay Mohammadi).

1ère rencontre régionale avec les publics à Rabat

01/04/2014

racine 110En vue des premiers Etats Généraux de la Culture au Maroc, l'association Racines, représentant national d'Arterial Network, organise la première rencontre régionale avec les publics. Samedi 5 avril 2014, Rabat.

L’exposition «Convergences» à Casablanca

22/02/2008

L’exposition «Convergences» à CasablancaJusqu’au 14 mars – Espace d’art du siège de la Société Générale, CasablancaL’exposition «Convergences» est une date. Il est rare en effet qu’on ait l’occasion de voir à Casablanca des manifestations de cette envergure et aussi bien documentées