Shahadat, revue voyageuse en ligne


Ce projet a été lancé par ArteEast, une ong fondée en 2003 par un groupe d’artistes, de réalisateurs, d’éditeurs et d’éducateurs de New York. Au programme : des voyages littéraires à travers le monde.

sha_1ArteEast souhaite présenter le travail d’artistes contemporains du Machreq et du Maghreb, et et de leur diaspora, afin de mieux appréhender et comprendre la complexité des expressions artistiques et culturelles de ces régions. Le but recherché est de donner aussi une plus grande visibilité à ces créateurs d’excellence.

A travers des événements publics, des expositions, des films, une galerie virtuelle et la dynamique de son site internet, ArteEast soutient des artistes et des réalisateurs en leur offrant la possibilité ade faire connaître au public leurs travaux les plus significatifs.

La dernière édition de Shahadat, littérature contemporaine traduite, est dédiée à Gaza (1). Y sont publiés les travaux de six poètes et écrivains gazaouis.
Ce numéro offre un ensemble de voix et d'expressions donnant à lire un point de vue littéraire sur un pays soumis depuis plus de deux décennies à l’occupation. Dans son « Ode à Gaza », le grand poète
palestinien Mahmoud Darwich associe la production littéraire de Gaza à son histoire : « Chercher ses poèmes, c’est être injuste avec elle.
Ne défigurons pas la beauté Gaza. Ce qu’elle a de plus beau, c’est qu’elle est affranchie de poésie, alors que nous autres, nous cherchons à remporter victoire avec des poèmes… » Les œuvres des
auteurs de Gaza traduits ici sont aux prises avec leurs expériences personnelles et celle de leur communauté.

 



(1) For Lives Undone: Gaza Summons Its Writers to Speak (co-edité par Barrak Alzaid et Khalid Hadeed).

La publication peut être téléchargée.

Pour plus d’information:
http://www.arteeast.org/pages/literature/

 

Related Posts

Lignes de vie

10/04/2006

Il n’y a sans doute que sa femme pour savoir parler de lui avec autant de pudeur. Samir, cet être aimé que des assassins ont arraché à la vie parce qu’il avait le mauvais goût de faire passer dans ses écrits et ses actions son intelligence, sa réflexion, sa pensée pour dénoncer les rouages politico-régionaux qui empêchent les Libanais d’être des citoyens libres.

Création poétique, exil et entre deux

15/11/2007

Création poétique,  exil et entre deuxIl y a un mois se tenaient les Rencontres Méditerranéennes de Montpellier. Danse, Musique, nuit poétique, table ronde ont rythmé cette belle manifestation promue par le département de l’Hérault. Nous publions la contribution de Cécile Oumhani «Création poétique, exil et entre deux» à la table ronde, sur la création poétique, organisée par l’Université Paul Valéry ainsi que le texte qu’elle dédie Salah Stétié.

La nostalgie n’est plus ce qu’elle était

30/09/2008

La nostalgie n’est plus ce qu’elle étaitIls sont nés en Yousgoslavie. Ecrivent aujourd’hui l’exil ou la mort d’un pays qui n’est plus. Mots et paroles de quelques "ex" à travers le monde...