Shahadat, revue voyageuse en ligne


Ce projet a été lancé par ArteEast, une ong fondée en 2003 par un groupe d’artistes, de réalisateurs, d’éditeurs et d’éducateurs de New York. Au programme : des voyages littéraires à travers le monde.

sha_1ArteEast souhaite présenter le travail d’artistes contemporains du Machreq et du Maghreb, et et de leur diaspora, afin de mieux appréhender et comprendre la complexité des expressions artistiques et culturelles de ces régions. Le but recherché est de donner aussi une plus grande visibilité à ces créateurs d’excellence.

A travers des événements publics, des expositions, des films, une galerie virtuelle et la dynamique de son site internet, ArteEast soutient des artistes et des réalisateurs en leur offrant la possibilité ade faire connaître au public leurs travaux les plus significatifs.

La dernière édition de Shahadat, littérature contemporaine traduite, est dédiée à Gaza (1). Y sont publiés les travaux de six poètes et écrivains gazaouis.
Ce numéro offre un ensemble de voix et d'expressions donnant à lire un point de vue littéraire sur un pays soumis depuis plus de deux décennies à l’occupation. Dans son « Ode à Gaza », le grand poète
palestinien Mahmoud Darwich associe la production littéraire de Gaza à son histoire : « Chercher ses poèmes, c’est être injuste avec elle.
Ne défigurons pas la beauté Gaza. Ce qu’elle a de plus beau, c’est qu’elle est affranchie de poésie, alors que nous autres, nous cherchons à remporter victoire avec des poèmes… » Les œuvres des
auteurs de Gaza traduits ici sont aux prises avec leurs expériences personnelles et celle de leur communauté.

 



(1) For Lives Undone: Gaza Summons Its Writers to Speak (co-edité par Barrak Alzaid et Khalid Hadeed).

La publication peut être téléchargée.

Pour plus d’information:
http://www.arteeast.org/pages/literature/

 

Related Posts

Ajouter toujours ajouter, ne jamais soustraire

04/05/2004

goytisolo 110

L’écrivain Juan Goytisolo vient de nous quitter, abandonnant l’archipel critique qu’il avait construit sur plusieurs décennies afin de penser le monde arabe et l’Europe dans une perspective rigoureuse et sans concession. Nous republions ce long article qu’il écrivit il y a treize ans, offrant aux lecteurs son regard prémonitoire. Suivent également plusieurs contributions lui étant consacrées dont un bel entretien, en espagnol, avec l’écrivain colombien Santiago Gamboa.

Kalila et Dimna

13/09/2007

Kalila et DimnaLe classique le plus populaire de la littérature arabe dans une nouvelle traduction.Tous les enfants arabes ont lu Kalila et Dimna, comme tous les enfants français connaissent les Fables de la Fontaine… dont plusieurs sont inspirées de Kalila et Dimna!