Couverture du Débat Politique

 

 

Couverture du Débat Politique
Le représentant du POCT, Mohamed Mazzem, et celui du PDP, Iyad Dahmani, se sont exprimés aussi bien sur la vague de froid qui sévit dans le pays que sur la fragilité de la situation économique lors d’un débat organisé par le Syndicat National des Journalistes avec la collaboration de l’Institut Panos Paris. Ce débat, qui s’est tenu le mercredi 8 février 2012 dans un hôtel de la capitale, dans le cadre d’une session de formation destinée aux journalistes, a aussi été une occasion de passer en revue les réactions suscitées par l’initiative de Beji Caied Sebsi. (1). L’ancien premier ministre de la transition démocratique tunisienne a lancé un appel à la nation pour que soient réunies les meilleures conditions permettant d’assurer l’alternance du pouvoir et que soient fixée une date claire pour les prochaines élections.
Pour Mohamed Mezzem, le Gouvernement doit prendre des mesures préventives pour faire face aux conditions météorologiques extrêmes et non compter exclusivement sur la société civile. Iyad Dahmani a insisté de son côté sur le rôle de la société civile et s’est félicité des efforts qu’elle a déployé comparé au rôle relativement modeste joué par le Gouvernement.

Situation Economique difficile
Par ailleurs, Mohamed Mazzem a évoqué la fragilité de la situation économique du pays « au niveau de la production et de la distribution des richesses, ce qui accentue les disparités entre les régions, renforce le chômage, particulièrement dans les régions intérieures, et nécessite une redistribution des investissements par l’Etat qui doit jouer le rôle de locomotive, afin d’orienter les nouveaux investissements vers l’agriculture et vers les industries offrant de plus grandes opportunités d’emploi ».

Pour sa part, Iyad Dahmani a constaté que le recul des investissements est dû à la médiocrité des infrastructures de base combinée à l’endettement de l’Etat, plus particulièrement dans le domaine du tourisme », ajoutant que le développement économique se base essentiellement sur le tourisme, qui devrait se focaliser davantage sur les secteurs du tourisme culturel et médical …

 

 

Couverture du Débat Politique
Beji Caied Sebsi

 

 

Et l’initiative de Beji Caied El Sebsi
Evoquant l’initiative de Beji Caied Sebsi ; Iyad Dahmani a expliqué que le Gouvernement de la Troika n’avait pas tenu ses promesses faites au peuple, et que le pays passait par une phase nécessitant un gouvernement de Salut National et non d'un gouvernement dominé par un seul parti. Par ailleurs, Mohamed Mazzem pense que cette déclaration a été préparée à plusieurs niveaux, et que Beji Caied Sebsi n’a pas proposé de solutions lorsqu'il tenait les rennes du pouvoir, ajoutant que l’initiative dite "de Sebsi" avait été préparée avec l’accord d’Ennahdha.

Le débat s’achevant, Mohamed Mazzem a nié avoir reçu des fonds du Président Syrien et accuse ses détracteurs de manquer de preuves, ajoutant que le Parti des Travailleurs Tunisiens soutient le mouvement populaire syrien contre le Régime d’Al Assad.

 

 


Wafa Ghouari
mars 2012


(1) L’ancien premier ministre de la transition démocratique tunisienne, Beji Caied Sebsi, a lancé un appel à la nation pour que soient réunies les meilleures conditions permettant d’assurer l’alternance du pouvoir et que soient fixée une date claire pour les prochaines élections.

Related Posts

Journal du Citoyen: Spécial Régions

15/07/2012

jdc_110_regionLes Libyens à Djerba: Oxygène de l’économie - Coupure d’eau d’irrigation à Borj Ettoumi: La saison agricole, survivra-t-elle? - Le tourisme à Yasmine Hammamet - Développement régional: Kasserine «Time for action»!

Georges Adda n’est plus

30/09/2008

Georges Adda n’est plusIl s’est éteint ce 28 septembre 2008. Il était devenu l’incarnation de la résistance juive au colonialisme, pas seulement en Tunisie, mais aussi à l’échelle maghrébine.