Les listes indépendantes réservent-elle des surprises?

 

Les listes indépendantes réservent-elle des surprises?
Les événements s'accélèrent dans le paysage politique de la Tunisie. 48 heures seulement nous séparent de la date de l'élection.
A l'approche de cette date les candidats sont perplexes lorsqu'ils observent que certains partis enregistrent une forte présence dans différentes régions tunisienne lors de leur visite sur le terrain et telle qu'en témoigne la multiplication de leurs réunions populaires.
Les listes indépendantes sont à la recherche de stabilité et veulent affirmer leur existence et leur droit d'obtenir des sièges à la Constituante. A plus d'une occasion, les représentants de ces listes indépendantes ont mis en garde contre l'absence d'égalité entre les différents candidats, ce qui peut selon eux vider les élections de leur sens. Certains sont allés jusqu'à menacer de se retirer de la course. Certains ont également estimé que l'abus des grands partis dans l'utilisation de l'argent politique avait joué un rôle dans l'exclusion des listes indépendantes et avait rendu service aux grands partis politiques considérant que les partis et les listes de la coalition avaient gagné plus de terrain pour faire connaitre leurs programmes et obtenir des dons de leur membres, contrairement aux listes indépendantes, qui ne disposent que d'un petit nombre de membres.
Les listes indépendantes ont fait preuve durant la campagne électorale d'une faiblesse notable dans le niveau et dans la performance et ceci du à l'absence de leurs listes en plusieurs endroits. Ceci les empêchera probablement de causer la surprise aux urnes, contrairement à ce que certains prétendent.
Après avoir conversé avec un certain nombre de présidents de listes indépendantes nous avons pu constater que la raison pour laquelle les listes indépendantes n'ont pas eu, dans l'ensemble, les même privilèges que les partis durant la campagne électorale est dû à la faiblesse du financement public et à son retard. C'est pour cette raison qu'ils ont préféré s'adresser directement aux électeurs afin de leur faire parvenir leurs voix ou encore par le réseau social Facebook, qui est resté un espace libre et ample dans lequel le parti et les jeunes peuvent dialoguer, ce qui leur permettrait éventuellement de créer la surprise aux urnes.

 


Eskander Alwani
October 2011

 

Related Posts

La Medina de Tunis en festival

07/10/2005

Avec le début du mois de Ramadan, voici le retour du Festival de la Médina de Tunis, qui tiendra sa 23ème édition du 7 au 29 octobre. Si la musique traditionnelle tunisienne et arabe est à l’honneur, les intervenants étrangers sont venus en force, du Portugal au Sénégal, des Etats-Unis à l’Italie, des Français aux Japonais. Ces artistes se produiront dans ces lieux habituels et néanmoins magiques que sont le Palais Kaireddine, Dar Lasram et le Club Tahar Haddad, Dar H’ssine et le théâtre municipal.

Peinture: les «Détours de Mona»

07/03/2006

Peinture: les «Détours de Mona»Vernissage le jeudi 23 mars, Paris. La Galerie Europia accueille jusqu’au 31 mars 2006 l’exposition «Détours de Mona». Vous pourrez y découvrir une série des dernières huiles sur toile de l’artiste.

Pourquoi le syndicat UGTT a joué un rôle si important dans l’intifada tunisienne?

03/02/2011

Pourquoi le syndicat UGTT a joué un rôle si important dans l’intifada tunisienne?Jamais un syndicat au Maghreb et au Proche-Orient n’a joué un rôle politique aussi important que celui joué par l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) dans la révolte populaire en Tunisie. Article paru dans le «Maghreb Emergent» le 25 janvier 2011