Analyses

AnalysesLa demande d'adhésion de la Palestine en tant que État à l'ONU alimente les débats et les controverses. Nous proposons ici deux articles qui résument les positions politiques actuelles sur ce sujet dans le mouvement national palestinien.

Ils expriment par ailleurs des points de vue qui se recoupent mais qui diffèrent sur l'analyse des enjeux que posent la reconnaissance de l'Etat palestinien.

Le premier article, publié en août dernier, est de Julien Salingue, un jeune enseignant en science politique à l'Université Paris 8, auteur d'un récent ouvrage A la recherche de la Palestine (1). Ses recherches portent sur le mouvement national palestinien et sur les dynamiques politiques, sociales et économiques en Cisjordanie et à Gaza.

Le second article est de Hocine Belalloufi, essayiste et journaliste algérien, spécialiste des questions politiques et géostratégiques, auteur du Grand Moyen-Orient: Guerre ou paix? Plaidoyer pour une révolution arabe , publié en 2008 (2).



(1) Julien Salingue, A la recherche de la Palestine , préface d’Alain Gresh, Ed. Le Cygne, Paris, 2011.
(2)Hocine Belalloufi, Grand Moyen-Orient: Guerre ou paix? Plaidoyer pour une révolution arabe , Ed. Lazhari Labter, Alger, 2008.

Related Posts

Michel Warschawski, 40 ans de refus de l'Occupation

26/01/2008

Michel Warschawski,  40 ans de refus de l'OccupationIsraël, 1967. Michel Warschawski a 18 ans. 'Tout d'un coup, je réalise que je suis un occupant'. Son refus devient alors son engagement. Ce samedi, il participe à un convoi humanitaire pour protester contre le siège de la Bande de Gaza.

Le mur de Sharon de Alain Ménargues, aux éditions des Presses de la Renaissance

14/11/2004

Le mur de Sharon de Alain Ménargues,  aux éditions des Presses de la RenaissanceA lire dans le dernier «Point d'information Palestine N° 245 du 13/11/2004» la présentation du dernier ouvrage d’Alain Ménargues sur ce que les Palestiniens nomment «le mur de la honte».

Jawad Malhi

22/08/2009

Jawad MalhiJuste après l’œuvre de Batniji et avant celle de Shadi Habib Allah qui la jouxte, se trouve l’œuvre de Jawad Malhi «Maison 197», dans un passage étroit. Cet espace suscite ce sentiment de claustrophobie qu’on éprouve dans les camps et un sentiment d’angoisse et de panique.