Analyses

 

 

AnalysesLa demande d'adhésion de la Palestine en tant que État à l'ONU alimente les débats et les controverses. Nous proposons ici deux articles qui résument les positions politiques actuelles sur ce sujet dans le mouvement national palestinien.

Ils expriment par ailleurs des points de vue qui se recoupent mais qui diffèrent sur l'analyse des enjeux que posent la reconnaissance de l'Etat palestinien.

Le premier article, publié en août dernier, est de Julien Salingue, un jeune enseignant en science politique à l'Université Paris 8, auteur d'un récent ouvrage A la recherche de la Palestine (1). Ses recherches portent sur le mouvement national palestinien et sur les dynamiques politiques, sociales et économiques en Cisjordanie et à Gaza.

Le second article est de Hocine Belalloufi, essayiste et journaliste algérien, spécialiste des questions politiques et géostratégiques, auteur du Grand Moyen-Orient: Guerre ou paix? Plaidoyer pour une révolution arabe , publié en 2008 (2).

 

 



(1) Julien Salingue, A la recherche de la Palestine , préface d’Alain Gresh, Ed. Le Cygne, Paris, 2011.
(2)Hocine Belalloufi, Grand Moyen-Orient: Guerre ou paix? Plaidoyer pour une révolution arabe , Ed. Lazhari Labter, Alger, 2008.
 

Related Posts

L’Etat de Palestine à l’ONU: beaucoup de bruit pour rien?

04/10/2011

 L’Etat de Palestine à l’ONU: beaucoup de bruit pour rien? L'épisode onusien à venir doit être appréhendé dans son historicité, et non comme un événement isolé : il s'agit en effet avant tout d'une nouvelle étape du développement de la question palestinienne. Pourquoi maintenant ? Article publié sur le site de la revue Contretemps

Voix de la Palestine: Rencontre avec des artistes de la scène palestiniens

28/11/2003

Voix de la Palestine: Rencontre avec des artistes de la scène palestiniensLundi 1er Décembre 2003, (entrée libre)Maison du Spectacle-La Bellone Bruxelles, Belgique

Gaza aux yeux de sa jeunesse

16/07/2010

Gaza aux yeux de sa jeunesse«S’ils acceptent tous d’être décapités, aligne ta tête à côté des leurs, et appelle le bourreau!», dit un proverbe de Gaza (1). Beaucoup de jeunes Gazaouis s’adaptent à l’occupation, pensant qu’elle est un fait auquel on ne peut échapper. Témoignages.