Le JDC et les élections en Tunisie

 

 

Au delà du Printemps arabe
Tandis que les médias européens chantent à l’unisson le “printemps arabe”, les transitions tunisienne et égyptienne laissent présager des automnes d’une grande complexité.

Le 23 octobre auront lieu en Tunisie les premières élections démocratiques après plusieurs décennies marquées par l’absence de toute pratique citoyenne, les Egyptiens leur emboîteront le pas pour se rendre dans les urnes quelques semaines plus tard…

Bien que Babelmed ne participe pas directement à réalisation du Journal du Citoyen, il nous a semblé important d’héberger ses contenus, à la demande de l’Institut Panos et du Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT)*.

Des voix, des points de vues, des infos permettent de chroniquer un processus electoral compliqué. Du parti unique au 100 partis (106 pour l’exactitude), il n’est en effet pas aisé de cerner le contexte politique et social dans lequel vont se dérouler ces elections. Il sera également essentiel de savoir dans quelles conditions précises ces dernières se tiendront.

A partir de septembre, à raison de deux fois par mois, des journalistes de la presse, écrite, de la radio, de la télé et d’internet commenteront et décrypteront, dans le Journal du Citoyen, une actualité tunisienne particulièrement brûlante.

La version papier du Journal du Citoyen est distribuée en arabe et en français sur tout le territoire tunisien, Sa version électronique est consultable dans www.babelmed.net .

 

 



* Le JDC est un projet réalisé par l’Institut Panos et le Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT) avec le soutien de la Commission Européenne.
 

Related Posts

Monastir: un rôle à jouer dans une réalité médiatique en crise

16/07/2012

jdc5_radio_110Avant et après le 14 Janvier, les médias régionaux ont été des protagonistes de l’information tunisienne. En effet, ils ont contribué de manière significative à l’amélioration et au changement du paysage audiovisuel du pays.

Kalima: premier journal tunisien indépendant ayant pignon sur le web

03/07/2007

Kalima: premier journal tunisien indépendant ayant pignon sur le webLa ligne éditoriale de Kalima repose sur deux principes de base: l'ouverture et l'indépendance. Un pari qui est un véritable défi puisque comme explique son directeur, Omar Mestieri: “Le propre du régime de Ben Ali c'est de dévergonder la presse et de lui faire renier ses principes “.(Article publié dans le site Arab Press Network)

Les courants islamistes en Tunisie après la révolution

28/09/2011

Les courants islamistes en Tunisie après la révolution La révolution a permis la gestation et la naissance d’une société civile sensible aux questions sociales et politiques. C’est dans ce nouveau contexte que s’inscrivent les partis islamistes : Ennahdha, le mouvement salafiste, Hezb ettahrir al Islami, Jamaat Tabligh, les chiites et les progressistes islamistes.