Des éco-volontaires au chevet de la montagne des montagnes

Des éco-volontaires au chevet de la montagne des montagnes Jusqu’au sommet du Toubkal...
Une coalition d’associations a décidé d’organiser une opération de ramassage des déchets à Imlil, mais aussi à Sidi Chamharouch, jusqu’au sommet du Toubkal, en passant par le refuge de Nelter, situé au pied du massif du Toubkal. Reportage.
Des éco-volontaires au chevet de la montagne des montagnes Entretien avec Aniko Boehler
«Les guides sont les premiers partenaires» explique Aniko Boehler, coordinatrice de l’opération «Mountain propre»
Des éco-volontaires au chevet de la montagne des montagnes Un partenaire de choix, la Summit Foundation
L’association qui existe depuis dix ans a mis en place l’ecobox, une sorte de mini poubelle de poche qui peut également servir de cendrier pour mégots, chewing-gum et autres petits déchets.
 
   
   

Related Posts

Jusqu’au sommet du Toubkal...

25/09/2011

Jusqu’au sommet du Toubkal...Une coalition d’associations a décidé d’organiser une opération de ramassage des déchets à Imlil, mais aussi à Sidi Chamharouch, jusqu’au sommet du Toubkal, en passant par le refuge de Nelter, situé au pied du massif du Toubkal. Reportage.

L’ESAV de Marrakech: un espace culturel ouvert, un pole d’excellence…

27/04/2009

L’ESAV de Marrakech: un espace culturel ouvert,  un pole d’excellence…Les inscriptions au concours d’entrée de L’ESAV, L’école Supérieure des Arts Visuels de Marrakech, sont ouvertes jusqu’au 30 juin.

Le séisme d’Al Hoceima: Ces régions oubliées où même la terre tremble de colère et de rage

05/03/2004

Le séisme d’Al Hoceima: Ces régions oubliées où même la terre tremble de colère et de rageLe tremblement de terre qui a durement frappé Al Hoceima et sa région a fait officiellement plus de 600 victimes, autant de blessés et plusieurs dizaines de milliers de sinistrés. Les échos de la catastrophe ont été largement relayés par les chaînes de télévision et les agences marocaines et étrangères, surtout européennes. La population de la région, les ONG, locales et internationales, se sont mobilisées pour encadrer et soutenir les victimes. En revanche, l’administration a montré son manque de préparation pour gérer ce genre de situation, ce qui a suscité, dans les premiers jours après la catastrophe, le mécontentement de la population.