Un partenaire de choix, la Summit Foundation

 

«Nous avons dû faire face à la pollution des montagnes en Suisse. Au dégel, tous les détritus apparaissent. Sur les télésièges par exemple, on trouvait plus de 30.000 mégots sur une année et sur une seule ligne. Nous avons décidé de réagir», explique Thomas Allement, volontaire chez Summit Foundation et qui s’est déplacé lui-même pour accompagner les volontaires de Marrakech et d’Imlil.

 

Un partenaire de choix, la Summit Foundation
La déchetterie au Toubkal


L’association qui existe depuis dix ans a mis en place l’ecobox, une sorte de mini poubelle de poche qui peut également servir de cendrier pour mégots, chewing-gum et autres petits déchets.

L’association concentre son effort lors des événements qui attirent la grande foule comme les festivals culturels (Montreux, Paléo Festival Nyon). «Cela permet une visibilité pour la Fondation et de son travail dans la gestion des déchets aussi bien événementiels qu’en montagne», précise M. Sébastien Dufner de la Summit Foundation.

Mi-mai, les deux membres de Summit Foundation sont venus tâter le terrain. Ils ont passé une dizaine de jours dans la vallée du Toubkal afin de se faire une idée de l’ampleur du travail à effectuer. «Dans la vallée du Toubkal, le problème des déchets est relié à d’autres problématiques. C’est seulement un élément dans la gestion éco-durable de la vallée et qui inclus forcément les côtés économique, sociale et environnemental», raconte M. Allement.

Auparavant, la population montagnarde de la vallée adoptait un rythme de vie des plus simple. L’ouverture vers le tourisme a introduit d’autres types de déchets: consommables, piles, emballages plastiques… «On aimerait bien que nos actions dans la vallée puissent diminuer l’impact du tourisme sur l’écologie», conclut M. Allement. Et c’est tout le mal que l’on souhaite à ce petit bout de paradis…

 


 

 

Hicham Houdaïfa
(24/09/2011)

 

Related Posts

Jeux de billes

05/01/2007

Jeux de billes17 janvier - 14 février 2007, Fès, Maroc Un cabaliste voyait au XVIIème siècle se refléter à la surface courbe d’une goutte de mercure à la fois le macrocosme et le cosmos. Le propre de l’imagination a toujours été de vouloir transgresser les mondes clos. Les photographies de Abdelghani Bibt, exposées à la Gallerie du complexe culturel Al Houria, à Fès, proposent une illustration à la fois ludique et esthétique de ces «jeux de billes».

La Bibliothèque nationale du Maroc

29/11/2008

La Bibliothèque nationale du MarocLa Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc a définitivement ouvert ses portes à Rabat. Contemporaine, ultra-sophistiquée, dédiée à la conservation et à la recherche, va-t-elle réussir à palier aux besoins cruels de bibliothèques de proximité dans un Maroc où on ne lit plus?

Casablanca, la Mecque mythique des transsexuels

11/01/2016

casa trans1 110Récit. Dans le Casablanca des années 60 et 70, un gynécologue génial et amoral avait fait de la mégapole marocaine la capitale mondiale du changement de sexe. (Ebticar/le Desk)