Considérations

 

ConsidérationsA la différence de la plupart des autres intervenants dans ce colloque je ne suis pas spécialiste d’un domaine ou d’un pays.

J’interviens à partir de mon vécu personnel et de mon expérience professionnelle dans plusieurs pays arabes:

- L’Algérie, pays de mon enfance avec lequel j’ai constamment maintenu le lien et dans lequel je viens de faire un nouveau séjour à Tizi-ouzou et à Alger;
- Le Maroc où j’ai exercé des responsabilités à l’ambassade de France dans les années suivant l’indépendance;
- La Syrie, où j’ai effectué en 2OO3, à la demande du Président Chirac, une mission auprès du Président Bachar el Assad sur le thème de la réforme administrative.
- La Palestine enfin avec laquelle j’entretiens un lien très fort depuis dix ans. Comme l’indique le titre donné à mon exposé il s’agira donc de réflexions générales.

Une observation préliminaire me paraît nécessaire: elle porte sur la prudence qui s’impose à nous. Nous ne sommes qu’au début d’un processus dont nous ne savons pas ce vers quoi il va conduire. Dans deux pays la révolution est en marche sans que l’on sache encore sur quoi elle va déboucher : ce sont la Tunisie et l’Egypte. Trois pays sont plongés dans un conflit aigu à l’issue encore incertaine : la Syrie, la Libye et le Yemen.
Dans d’autres pays, enfin, des mouvements sont apparus sans que l’on sache comment la situation va se cristalliser : Algérie, Maroc, Jordanie, Bahrein et quelques autres.

A ce stade on peut essayer de démêler les origines, mais il est difficile de dessiner des
perspectives sûres.

 


Jacques Fournier
(01/07/2011)

 

Related Posts

Arafat, A la rencontre d’une mort en exil

17/11/2004

Arafat,  A la rencontre d’une mort en exilLe grand poète palestinien Mahmoud Darwich rend un vibrant hommage à Yasser Arafat dans Le Monde daté du 17 novembre.

Scènes de Liesse à Gaza

22/11/2012

liesse_110Annoncée par Hillary Clinton, secrétaire d’Etat des USA, et par le ministre des Affaires étrangères égyptien, Mohamed Kamal Amr, une trêve entre Israël et les groupes armés palestiniens est entrée en vigueur hier soir peu après 20 h. Au même moment des scènes de liesse éclataient dans les rues de Gaza city.

Génocide, lettre ouverte de Javier Bardem

21/08/2014

geno 110"Dans l’horreur que vit en ce moment Gaza, il n’y a pas de place pour l’équidistance ou la neutralité. C’est une guerre d’occupation et d’extermination contre un peuple sans moyens... Difficile à comprendre et impossible à justifier."