2e Edition d’AllArtNow, Damas

 

2e Edition d’AllArtNow, Damas
Appel à propositions pour la 2e Edition du «AllArtNow International New Media Art Festival 2010» (Festival International de l’Art des Nouveaux Médias AllArtNow 2010).

AllArtNow, fondé en 2005 à Damas, est une initiative privée destinée à soutenir les arts contemporains en Syrie – en particulier les installations et l’art vidéo. L’un de ses objectifs principaux est la mise en réseau avec d’autres organisations (en Syrie et à l’étranger), pour coopérer dans le cadre d’activités, telles que des expositions, des ateliers et des échanges.

En 2009, AllArtNow a lancé la 1ère édition d’un Festival d’Art Vidéo.

Pour l’International New Media Art Festival de cette année, les organisateurs lancent un appel à propositions d’œuvres vidéo (format DVD), qui pourront être envoyées à l’adresse suivante:

The 2nd AllArtNow International New Media Art Festival 2010
AllArtNow office
Bab Musala St.
P.O. Box 14136
Damas
Syrie

Date limite: 15 Février 2010

Plus d’informations:
www.allartnow.com
info@allartnow.com

 


(25/02/2010)

 

Related Posts

En suivant six lignes de vie de Bagdad à Damas

24/02/2009

En suivant six lignes de vie de Bagdad à DamasLes réfugiés parlent de Damas en disant «Mahatat Dimaschq», «Gare de Damas». Pour beaucoup de réfugiés, Damas est un sas vers autre chose, un lieu de transit, d’immobilité, d’attente. Un lieu de réparation, de convalescence du corps et de l’âme, un lieu de parole.

Omar Amiralay s’en est allé

09/02/2011

Omar Amiralay s’en est alléLe réalisateur Omar Amiralay a été emporté par un crise cardiaque, chez lui à Damas samedi 5 février. Il n’avait eu cesse dans ces documentaires de dénoncer les pouvoirs autoritaires et corrompus des sociétés arabes.

La situation du documentaire en Syrie: rencontre avec Hala Alabdalla

14/04/2009

La situation du documentaire en Syrie: rencontre avec Hala AlabdallaCoréalisatrice de nombreux documentaires, collaboratrice artistique et productrice, auteure d’un documentaire: «Je suis celle qui porte les fleurs vers sa tombe» internationalement reconnu, Hala Alabdalla en sait long sur un genre qui demeure mineur dans son pays.