2e Edition d’AllArtNow, Damas

 

2e Edition d’AllArtNow, Damas
Appel à propositions pour la 2e Edition du «AllArtNow International New Media Art Festival 2010» (Festival International de l’Art des Nouveaux Médias AllArtNow 2010).

AllArtNow, fondé en 2005 à Damas, est une initiative privée destinée à soutenir les arts contemporains en Syrie – en particulier les installations et l’art vidéo. L’un de ses objectifs principaux est la mise en réseau avec d’autres organisations (en Syrie et à l’étranger), pour coopérer dans le cadre d’activités, telles que des expositions, des ateliers et des échanges.

En 2009, AllArtNow a lancé la 1ère édition d’un Festival d’Art Vidéo.

Pour l’International New Media Art Festival de cette année, les organisateurs lancent un appel à propositions d’œuvres vidéo (format DVD), qui pourront être envoyées à l’adresse suivante:

The 2nd AllArtNow International New Media Art Festival 2010
AllArtNow office
Bab Musala St.
P.O. Box 14136
Damas
Syrie

Date limite: 15 Février 2010

Plus d’informations:
www.allartnow.com
info@allartnow.com

 


(25/02/2010)

 

Related Posts

Damas: ces photos du temps de jadis

21/01/2004

Damas: ces photos du temps de jadisLe CCF (Centre de Culture Français) de Damas a exposé il y a plusieurs mois une série de portraits de mariage prises dans les différentes villes syriennes entre 1875 et 1966. Cette belle collection de l’alépin Hussein I. El-Mudarris constitue une documentation iconographique importante du rituel du mariage en Syrie, de la mode des robes, des coiffures et des bijoux des mariées, mais aussi de la décoration des salles de réception transformées en lieu de fête l’espace d’un soir.

Femmes et Islam dans la société syrienne

25/05/2006

Le foulard islamique a suscité en Occident des réactions très vives et la polémique n’est pas encore épuisée. Mais qu’en est-il dans les pays officiellement musulmans mais traditionnellement laïcs comme la Syrie? (Versione italiana)

Ali Ferzat agressé

03/09/2011

Ali Ferzat agresséRien de plus sot, obtus, grossier et donc violent qu’un dictateur aux abois. Le caricaturiste syrien Ali Ferzat vient d’en faire les frais.