Les 5e rencontres cinématographiques de Bejaia

  Les 5e rencontres cinématographiques de Bejaia Les cinquièmes rencontres cinématographiques de Bejaia, organisées depuis 2003 par l’association Project’heurts et l’association Kaina cinéma (le cinéma existe), se tiendront du 11 au 15 juin 2007 à la Cinémathèque et au Théâtre Régional de Bejaia.

L’édition 2007, lit-on dans un communiqué de Project’heurts, «s’ouvre sur les pays voisins (Tunisie et Maroc) et d’ailleurs (France, Belgique...) et renforce ses partenariats avec des festivals français et ceux d’autres pays (Belgique, Tunisie, Maroc)».

Dans le but de faire de ces rencontres autre chose qu’une réunion de professionnels et de cinéphiles, des projections de films sont prévues dans les cités universitaires et les quartiers de la ville ainsi que dans les villages environnants, et ce en parallèle aux projections qui auront lieu tous les jours à la salle de la Cinémathèque. Les projections dans les cités et les villages se poursuivront après la clôture des rencontres.

La priorité des Rencontres cinématographiques de Bejaia va aux jeunes réalisateurs algériens, rappelle Project’heurts: participation dans les ateliers, diffusion de leurs réalisations, présentation au public et aux professionnels des films réalisés récemment...

Le travail de construction d’un réseau cinématographique dans le pays se poursuivra, lui aussi, à l’occasion de cette cinquième édition. Beaucoup d’associations et de ciné-club d’autres villes sont invités à participer aux différentes activités, notamment aux ateliers de formation.

L’action de formation ne s’arrêtera pas avec la clôture des Journées. Du 26 octobre au 4 novembre, une nouvelle action intitulée «Atelier de réalisation de documentaires» sera organisée par l’association Kaïna Cinéma. Elle proposera une session de formation étalée sur dix jours, ainsi que «Les Rencontres du Cinéma Documentaire» sur cinq jours.

Ces rencontres ont pour partenaires le Centre National de la Cinématographie, l’Ambassade de France en Algérie, la Cinémathèque Algérienne, le Théâtre Régional de Bejaia. Elles sont sponsorisées par la compagnie Aigle Azur, la télévision TV5 Monde.
 


 

Rédaction Babelmed
(05/06/2007)

 

Related Posts

1974-2004. Des nouvelles d’Algérie

13/12/2005

1974-2004. Des nouvelles d’AlgérieMardi 13 décembre, Café Saint-Sulpice, Paris Cécile Oumani présente le travail de Christiane Chaulet Achour. Spécialiste de littératures francophones, professeur à l’Université de Cergy-Pontoise, Christiane Chaulet Achour a rassemblé, dans une anthologie publiée aux Editions Métailié, un choix de nouvelles algériennes s’étalant sur 30 ans.

Le rêve oublié des pieds-rouges

19/02/2010

Le rêve oublié des pieds-rouges«Algérie, les années pieds-rouges. Des rêves de l'indépendance au désenchantement (1962-1969)» de Catherine Simon est «la fresque d'une époque, d'un pays, d'une aventure humaine» annonce la dernière phrase de la quatrième de couverture.

Le Khol’: le prix de la liberté

11/03/2015

khol 110C’est un cadeau empoisonné que le gouvernement a fait aux algériennes ce 8 mars. Enrobant l’annonce dans des louanges, le président de la République a révélé que les procédures de divorce allaient être révisées…