Dossier: pourquoi écrit-on en Français?

Dossier: pourquoi écrit-on en Français? Ecrire dans la langue de l’autre, un débat encore ouvert?
Bien que la création maghrébine ait fécondé la littérature française en lui donnant des œuvres immenses dont elle ne saurait se défaire, il semblerait que les questions de langue et d’identité collent toujours à la peau de l’auteur maghrébin. Ne lui rappelle-t-on pas sans cesse ses origines, lui intimant d’un côté comme de l’autre, dans son propre pays ou en France, de s’expliquer sur le choix de son outil d’expression ?
Dossier: pourquoi écrit-on en Français? Mohamed Dib ou la luminosité d’une langue pleinement assumée
Mohamed de Dib a édifié, pugnace et serein, un ensemble nourri par une création qui mêlait sa propre quête à celle des mots, dépassant ainsi par sa pratique le sempiternel débat sur les affres de l’exil, de la déchirure, et des comptes à rendre sur sa langue d’écriture.
Dossier: pourquoi écrit-on en Français?  
Portrait d’Albert Memmi
Même génération que celle de Dib, Albert Memmi naît en 1920 à Tunis. Il se fait remarquer à la fin des années 50 en publiant Portrait du colonisé, une pierre lancée dans la mare stagnante d’un colonialisme qui a commencé sa lente dérive et à propos duquel Jean-Paul Sartre, qui préfaça le livre, écrivit «cet ouvrage sobre et clair se range parmi les ‘géométries passionnées’: son objectivité calme, c’est de la souffrance et de la colère dépassées».
Dossier: pourquoi écrit-on en Français?  
Kateb Yacine, l’écriture et la déchirure
La relation qu’entretient Kateb Yacine avec la langue française est opposée à celle de Dib. C’est une position de fracture, de passage et d’abandon, qui se révèle dans le parcours tourmenté de sa carrière littéraire. Le français est pour lui une langue de transition et d’aliénation dont il a souhaité se défaire totalement au profit de l’arabe parlé et du théâtre populaire.

Related Posts

MUZZIKA ! Février 2016

16/02/2016

mk0 110 febb15Une belle découverte ce mois-ci, avec le pianiste belge Bernard L’Hoir et son groupe. Une anthologie historique, avec le coffret de 3 Cds édité par Frémeaux, sur les musiques maghrébines à Lyon dans les années 70-90. Le Libanais Abaji nous revient de 5 années de voyages, «Routes and roots»...

MUZZIKA! Septembre 2009

12/09/2009

MUZZIKA! Septembre 2009 Ce mois-ci du reggae marocain, la colonne sonore du documentaire “Nuba d'or et de lumière”, un best off de l'Egyptien "Sayyed Darwich", un album de chansons rurales tunisiennes, le numéro "Italia" de Putumayo et la première créature de Boya. Faites circuler!

MUZZIKA ! Février 2007

16/02/2007

MUZZIKA ! Février 2007La musique touarègue fait l'actualité du moment, avec la sortie simultanée des albums de Tinariwen et Toumast. Les Gipsy Kings sortent leur 15° album, et ils sont toujours aussi en forme, Munir Bashir ressuscite avec une étonnante réédition orientalo-rockeuse, Gianmaria Testa nous émeut sur le thème des migrations modernes. Et avant tout, une superbe découverte: le groupe israélien Idan Raichel Project, où l'hébreu dialogue avec toutes les musiques du monde.