Alger

Alger Alger Ouest
Pendant dix ans, Alger avait été décrétée capitale infréquentable par le monde extérieur à cause des terribles violences qui s’y déroulaient.
Visite ici d’une partie de la ville, comme tant d’autres, où la frénésie du business, nouveau tempo d’Alger, piétine jusqu’à la mémoire d’un passé encore trop frais et trop douloureux.
Alger
Alger Paris, le rap et la galère
Au milieu des années 90, les grandes villes d’Algérie ont vu naître une vague de jeunes groupes de rappeurs qui alliaient arabe des quartiers populaires et sons hip hop. Dans l’impossibilité de vivre de leur musique dans leur pays plongé dans la violence, ils se sont tournés vers la France à une période où, actualité sanglante oblige, les artistes algériens bénéficiaient d’un certain effet de mode. De grandes maisons de disque ont donc naturellement ouvert leurs bras aux plus talentueux d’entre eux.
Cinq ans plus tard…
Alger

Pour Ali Malek: bleu est Alger, vert est Paris
«Le monde est invivable jeune femme ! Je ne comprends pas tous ces gens qui sont contents, qui sont à l’aise dans le monde…». C’est sur ce ton pas vraiment péremptoire mais plutôt las que Ali Malek, jeune auteur algérien vivant à Paris depuis peu, préfère mettre fin à notre discussion, dans un café bruyant d’un quartier arabe de Paris où tout le monde parle kabyle.
Alger
Alger-Paris, et la déglingue de Sadek Aissat
Elle est presque belle la tristesse que porte Sadek Aissat comme une deuxième peau. Une tristesse qui se nourrit d’exil et de nostalgie, qui est le personnage central de son dernier roman, après avoir été le leitmotiv viscéral de chroniques qu’il a publiées pendant plusieurs années, depuis Paris, dans le quotidien algérien Le Matin.
Alger
Ayyoub, écrivain contre l’urgence
Dans le paysage assez convenu de la littérature algérienne contemporaine, un écrivain original et détonnant, Habib Ayyoub, vient de recevoir le premier prix Mohamed Dib pour son recueil de nouvelles C’était la guerre, publié chez les éditions Barzakh.
Alger
Lorsque Alger regarde Viva Laldjérie
Viva Laldgérie de Nadir Mokneche a reçu des critiques élogieuses en France, mais comment a-t-il été perçu par les Algérois, dont la ville est la vraie grande protagoniste de ce film?

Related Posts

Oran, quelques heures…

02/01/2008

Oran,  quelques heures…Qui part à Oran en ce matin de novembre? Le départ serait-il déjà derrière moi, alors que le monde aux fenêtres s’enfonce dans une épaisseur blanchâtre? Quelques voyageurs, un bébé allongé sur un fauteuil dans la salle d’embarquement à Orly…

Une histoire silencieuse de la diaspora de la mer

27/06/2006

Une histoire silencieuse de la diaspora de la merEntre deux levers de soleil méditerranéens, le décor d’un théâtre marin est dressé sur l’Ile de Beauté, navire ralliant Marseille à Alger. Un tour de parole est ouvert et le rideau se lève sur un petit drame familier. Des hommes et des femmes évoquent l’émigration, l’incessant aller-retour entre l’Algérie et la France, l’intégration, les traditions, le passé, l’avenir... Lors de la «Traversée», film documentaire d’Elisabeth Leuvrey, leurs paroles se font écho en cet instant provisoire, où Alger n’est pas encore visible et Marseille déjà perdue de vue.

Un voyage à contresens

13/12/2004

Un voyage à contresensUn voyage à contresens de deux jeunes parisiens vers Al Gezair, l’Algérie, par le réalisateur Tony Gatlif qui signe avec Exils un de ses films les plus autobiographiques. Peaux et musiques sont, pour lui, l’unique façon de comprendre EXILS de Tony Gatlif le sentiment indéfinissable de l’exil.