Les Rencontres du Film Documentaire à Béjaïa

L’association Cinéma et Mémoire (Béjaia) organise du 01 au 13 octobre «Bejaia Doc – Atelier de création de films documentaire», suivi des «Rencontres du Film Documentaire» qui se tiendront du 13 au 15 octobre à Bejaïa , en partenariat avec l’association Kaina Cinéma (Paris).
Les Rencontres du Film Documentaire à Béjaïa
Cette quatrième édition sera l'occasion pour le public de Bejaia de découvrir des films documentaires, suivis de débats en présence des réalisateurs d’horizons et d’expériences divers.

Les Rencontres du Film Documentaire permettra aussi de continuer à mener une réflexion, avec les professionnels du cinéma, les animateurs socioculturels et les stagiaires, sur l’importance de pérenniser un pôle de formation. Celui-ci en effet donne la possibilité aux passionnés du cinéma documentaire de construire un regard sur le monde et de laisser des traces filmées.

Dans ce cadre, les stagiaires de la promotion 2009 présenteront leurs films. Permettant un passage de témoin entre les anciens et nouveaux stagiaires de Bejaia Doc, ces projections publiques donneront lieu à des échanges autour de la fonction pédagogique du film d’atelier.

En effet, ces Rencontres clôtureront la première phase de l’Atelier de création organisée du 01 au 13 octobre 2010, consacrée au développement des projets de films documentaires des six stagiaires de la promotion 2010.

La formation proposera les modules pédagogiques suivants:
- Ecriture et développement des sujets proposés par les stagiaires.
- Initiation à l’outil vidéo (image et son).
- Apports théoriques (analyse filmique et histoire du documentaire).

Deux autres phases de formation sont prévues en novembre/ décembre 2010 (tournage des films) et en avril/mai 2011 (montage des films).
Béjaia Doc recevra cette année six stagiaires marocains appartenant à la Fondation Orient/Occident et qui participeront à la formation. Par ailleurs quatre stagiaires de Béjaia Doc de la promotion 2009 bénéficieront d'un stage sur les techniques de tournage à Rabat en novembre 2010. Cet échange est soutenu par l'Institut Panos de Paris.

L’organisation de cet atelier est le fruit d’une collaboration entre Cinéma et Mémoire (Bejaia), Kaïna Cinéma (Paris) et Ateliers Varan (Paris).

Les formateurs sont:
- Habiba Djahnine, responsable pédagogique, réalisatrice (Algérie).
- Laurent Chevallier, réalisateur, formateur (France).
- Halim Sahraoui, réalisateur et chef-opérateur image (Algérie).
- Moncef Taleb, ingénieur du son (Tunisie).

Soutiens financiers et logistiques
-Théâtre Régional de Béjaia
- Cinémathèque de Béjaia
- The Arab Fund for Arts and Culture
- Ambassade de France à Alger (service de Coopération et d’Action culturelle)
- Institut Panos Paris

Site internet

www.bejaiadoc.com

Contact e-mail

kainacine@yahoo.fr
bejaiadoc@gmail.com

Contact téléphonique
Abdenour Ziani: 00 213 7 71939370
Kakou Amrani : 00 213 5 54193502

Related Posts

La presse algérienne devant l’impératif d’allégeance au Président Bouteflika

27/05/2006

La presse algérienne devant l’impératif d’allégeance au Président BouteflikaLe 2 mai, la veille de la journée mondiale de la liberté de la presse, le président Abdelaziz Bouteflika a gracié des dizaines de journalistes «condamnés pour des délits de presse». Cette mesure ne concerne que les journalistes qui ont épuisé toutes les voies de recours judiciaire, de l’appel au pourvoi en cassation. Une vingtaine d’affaires portant sur des délits de presse demeurent ainsi pendantes devant les tribunaux.

L’Algérie, terre d’é(im)migration

10/05/2010

L’Algérie,  terre d’é(im)migrationL’Algérie a beau être riche, elle continue d’être le pays d’émigration qu’elle était déjà au début du 20e siècle, lorsque la colonisation poussait les Algériens autochtones à un exode massif vers la métropole française.

La bataille imaginaire de Khartoum

09/12/2009

La bataille imaginaire de Khartoum Il fallait démoraliser «l’ennemi», mais il fallait, surtout, remporter la «bataille de Khartoum», comme les journalistes se sont mis à l’appeler avec une déconcertante légèreté. Il y allait de l’honneur des deux nations.