Le planteur de virgules

  Le planteur de virgules Guide pratique pour l’atelier d’écriture poétique, d’Isabelle Normand et Marie Ketline Adodo.
La poésie comme une langue à part entière qui glisse sous les autres langues, qu’on peut donc apprendre comme telle à écrire et à parler, c’est l’approche originale que développe «Le planteur de virgules». Ce guide pratique s’enfonce loin dans le terreau poétique qu’il explore.
Il est le fruit d’une expérience originale menée au Togo par une animatrice d’ateliers d’écriture en France, croiser la poésie et la tradition orale pour stimuler l’apprentissage du français par les enfants d’âge primaire, développer par l’imaginaire la maîtrise de la réalité. Ou comment la poésie se met au service de l’être humain en intégrant toutes ses composantes.
Il dépasse les clivages habituels entre les formes classiques et libres de la poésie, et les différences d’approche de l’apprentissage du français comme langue maternelle ou langue seconde.
Il dépasse aussi l’apprentissage de la seule langue française puisqu’il présente une expérience d’allers-retours entre plusieurs langues africaines.
Il s’adresse à tous, enfants et adultes, aux poètes, aux enseignants et à tous ceux que la poésie et l’apprivoisement de la langue intéressent.

En 2005, une enquête auprès des enseignants togolais formés donne des résultats étonnants de similitudes entre la France et le Togo quant aux retombées directes et indirectes de cette pratique sur les enfants.
________________________________________________________________
LE PLANTEUR DE VIRGULES
Edition Le Castor Astral, février 2007

Extrait de la Préface de Jean Métellus (Grand Prix de Poésie Léopold Sedar Senghor 2006)

La poésie comme un scalpel ou un coupe-coupe, comme un outil pour travailler cette matière si particulière de la langueet des mots. N’importe quelle langue, n’importe quesl mots. Elle laboure et elle ensemence. Elle sculpte et elle dessine. Elle exalte et recrée la gamme infinie des sons, des images et des rythmes. Par le côté ludique de cette approche, la poésie devient un sarcloir au service de l’approvisionnement de la langue et un déclencheur d’apprentissage.
Ce guide est destiné à tous ceux que l’aventure poétique intéresse. Il servira aux poètes, aux animateurs d’ateliers d’écriture et aux enseignants, qu’ils soient français ou francophones. Il intéressera tous eux qui charchent des pistes pour s’aventurer dans ces contrées à explorer. Il donnera l’envie dìécrire et des moyens pour y parvenir.



Extrait p.35
...
Pays bleu des rèves
Pays de l’inconscient
Pays de l’immobilité
Pays fou des matins qui se lèvent à l’envers
Pays des idées noires, pays des idées roses
Pays des fantômes rouges aux yeux bleus
Pays des trésors de l’esprit
Pays du savoir
Pays des chairs à vif et des idées phosphorescentes
Pays du mensonge
Pays de l’insouciance
Pays des parenthèses et des virgules


Extrait p.47
...
Je suis le calendrier
Je suis le coeur de la joie
Je suis la lance enflammée
Je suis le coeur du désespoir
Je suis l’oeil de la nuit
Je suis le brouillard
Je suis le roi de la forêt
Je suis l’aigle rouge, le coq bleu, le chien vert, le chat noir
Je suis la nuit qui fait peur
Je suis l’arbre de la vie
Je suis le vent du bonheur
Je suis le ventre des étoiles
Je suis la marge de la feuille
Je suis la colombe de la paix
Je suis l’oiseau de malheur
Je suis le tam-tam bavard
Je suis la mémoire infidèle et fantasque

Je suis unplat de victuailles
Posé sur le champ de bataille
Des religions et des désirs

Je suis le ventre et
La voix silencieuse de la momie
________________________________________________________________

(16/04/2007)

Related Posts

La société civile, une conscience méditerranéenne (extrait de La Méditerranée, Berceau de l'avenir)

24/03/2007

La société civile,  une conscience méditerranéenne (extrait de La Méditerranée, Berceau de l'avenir)Dès l’Antiquité, les sociétés des pays riverains de la Méditerranée se sont organisées pour faire face à l’État et aux autorités. Aujourd’hui, grâce aux associations, aux ONG et aux OING, les multiples actions de la société civile contribuent à former et à consolider la conscience méditerranéenne.

Un livre pour dire non

16/03/2009

Un livre pour dire nonIls sont 26 écrivains à prendre la plume pour dénoncer les conséquences de la politique française d’immigration. A faire entendre leur inébranlable refus. Et à redonner un sens à l’écriture engagée.

Robert contre Larousse, Collin’s contre Boch…

17/01/2006

Dès la première page de La Fin tragique de Philomène Tralala de Fouad Laroui, le traducteur, qui sait d’expérience, de métier, ce que les mots veulent dire et ce qu’ils ne disent pas, doit s’évertuer à trouver des astuces, puisque dans ces romans le déclencheur est toujours un trop plein – ou un trop vide – de langage.