«Emir Kusturica & The No Smoking» en image

 

"Zeko propose ici des photographies tirées des dix dernières années passées à parcourir le monde avec le groupe "Zabranjeno Pušenje", au cœur de toutes les enceintes mondiales faisant la part belle au rock et à toutes les variétés de musiques, y compris celle-ci qu'il est très difficile de définir... la musique jouée par le "No Smoking Orchestra". Ce qui est particulier dans l'art et l'approche du documentaire se retrouve sur ces photos. Lorsqu'on se met en position de photographier quelqu'un qui est à la source d'un évènement, alors les photos peuvent être plutôt réussies... Vous pouvez ici observer des visages dans des expressions particulières et, ce qui est très bien réalisé sous cette perspective rock & roll, cette capture d'une lumière et d'une trame qui produit une impression tout à fait unique.
«Emir Kusturica & The No Smoking» en image
Zeko est pratiquement le meilleur chroniqueur, ou plutôt le seul chroniqueur d'une longue et grande amitié, comme j'aime l'appeler."
Emir Kusturica

Exposition du 7 novembre au 19 décembre 2009
Centre culturel de Serbie
123, rue Saint Martin 75004 Paris
M°Châtelet / Rambuteau
• Tél : 01 42 72 50 50
• Fax : 01 42 72 52 80
www.ccserbie.com
info@ccserbie.com
du mardi au samedi de 11h30 à 19h30

Exposition réalisée avec le soutien de l’Ambassade de Serbie en France
et le Ministère de la culture de Serbie.

HORS MURS :
A ne pas manquer
Concert du groupe “Emir Kusturica & The No Smoking Orchestra”
le samedi 19 décembre 2009 à 20h au Zénith de Paris

 


(09/11/2009)

Related Posts

Juillet 1995: 8000 musulmans massacrés au coeur de l’Europe.

26/07/2005

Juillet 1995: 8000 musulmans massacrés au coeur de l’Europe.Triste anniversaire, dont la commémoration est pourtant essentielle. Se rappeler qu’il y a dix ans, 8.000 musulmans étaient massacrés par les forces serbes à Srebrenica, en Bosnie. Des milliers de personnes ont participé le lundi 11 juillet 2005 aux commémorations, en présence du président serbe Boris Tadic. Un pas important de l’Etat Serbe, puisqu’une grande partie de la population serbe ne croit toujours pas qu’un génocide ait eu lieu à Srebrenica...