Jeunes méditerranéens

 

Il y a tout juste un an babelmed publiait une vaste enquête sur les jeunes réalisée dans 11 pays de la Méditerranée : Algérie, Egypte, Espagne, France, Italie, Liban, Malte, Maroc, Tunisie, Turquie, Palestine.
Jeunes méditerranéens
Si la relation des jeunes au politique, notamment celle des jeunes Tunisiens, ne laissait pas présager le rôle moteur que ces derniers viennent de jouer dans ce qu’il convient désormais de considérer une révolution, tous ces reportages pointaient les défaillances sociales, les attentes et les frustrations des jeunesses de la rive sud totalement exclues du système de production, du pouvoir, des lieux du savoir et des sphères décisionnelles de leur pays.

Jeunesses bridées, jeunesses sans avenir… ces enquêtes faisaient apparaitre clairement des pans entiers de jeunes en souffrance, condamnés à voir leurs énergies croupir, leurs espoirs ternir.

Une lecture complète de ces articles nous renseigne aussi sur les jeunes européens. Quoique mieux nantis, ceux-ci tendent sur leur société un regard maussade, parfois rageur. C’est le cas, entre autres, des jeunes italiens de plus en plus irrités face à l’absence de perspectives qui les immobilise et dont ils détectent la cause dans un cocktail amer : gérontocratie, dérèglement démocratique et corruption revigorée.

Jeunes méditerranéens Ça vous dit quelque chose…

 


 

 

 

Related Posts

Cité-fiction

15/11/2007

Cité-fictionOn l’a vécu ou on l’a pas vécue. Quoi? La cité, «la glande», l’errance, la déshérence, l’ennui poisseux qui colle et qu’on vous colle à la peau. Dans le second cas plus encore que les essais sociologiques, le cinéma et la littérature aident à pénétrer cet ailleurs urbain où il ne fait pas bon d’être l’autre.

Ouvrez l’Europe# OpenEurope

05/08/2015

open 110A l’initiative de Mediapart, plusieurs médias européens dont Babelmed, des ONG, et des associations participent pour tout l’été à une opération spéciale pour mieux rendre compte du drame des migrants et relayer les multiples initiatives de solidarité qui se font jour dans toute l’Europe.

Algérie: engagements sociaux et question nationale

16/03/2007

Algérie: engagements sociaux et question nationale24 mars, Paris «Coup de soleil» présente le livre de l’historien et ancien professeur à Alger, René Galissot, «Algérie: engagements sociaux et question nationale». Une analyse extrêmement exhaustive du mouvement national algérien qui s’est nourri des idéologies chrétienne, communiste, islamique, nationaliste arabe et socialiste qui s’entrecroisaient à l’époque. Seront présents à la conférence, Daho Djerbal, Mohamed Harbi, Noureddine Saadi et Benjamin Stora.