Centre culturel Khalil Sakakini

  Centre culturel Khalil Sakakini L'important centre culturel de Ramallah, dirigé par Mahmoud Darwich et Adila Laidi, propose tous les mois des expositions, des projections de films et des débats.
Au programme ce mois de novembre:
Le 20 novembre. Un nouveau programme de rencontres qui vise à enrichir le débat sur les problématiques des arts visuels en Palestine en présence d'artistes tels que Samir Salameh et Hussni Radwan. Ces rencontres se servent des contributions de la nouvelle vague artistique palestinienne qui intègrent celles des vétérans du mouvement artistique palestinien. Centre culturel Khalil Sakakini Le 22 novembre. Projection du film "Bowling for Colombine" du cinéaste américain Michael Moore (2002), un documentaire qui s'attaque à l'utilisation excessive d'armes à feu aux USA (les Etats-Unis ont le taux le plus élevé de morts par balles chaque année). Le film s'est inspiré de la tragédie qui avait ensanglanté en 1999 la ville de Littleton, où deux adolescents avaient exécuté une dizaine de leurs camarades du lycée Colombine. Oscar 2002 en tant que meilleur documentaire. Antonia Naim

Related Posts

Point d'information Palestine N° 245

15/11/2004

Connaissez-vous le Point d'information Palestine ? Faites-vous partie des heureux bénéficiaires (9663 destinataires) de cette newsletter privée réalisée à Marseille par Pierre-Alexandre Orsoni ? Non ! Alors abonnez-vous car si la question palestinienne vous intéresse, vous ne saurez plus faire sans cette mosaique. Une sélection de livraisons, articles, commentaires y donnent les différents versants - européen, palestinien, israélien, américain...- de la cruauté et des enjeux d'un conflit pérenne. A lire donc, entre autres, l'émouvant portrait d'Arafat par Elias Sanbar (Le monde), l'éditorial haineux du Sun contre Jacques Chirac traité de ver et villipendé pour son soutien à Arafat, ou encore le subtile article "Notre ombre" de Meron Benvenisti dans Ha'Aretz...

La longue résistance culturelle des Palestiniens

20/11/2007

La longue résistance culturelle des PalestiniensLes Palestiniens existent, vibrent, écrivent et filment, s'expriment dans leur douleur -celle de l'exil intérieur et de l'enfermement- mais aussi dans leur diversité, leur humour, leur créativité.Ils puisent leur inspiration dans la tradition d’une terre millénaire, ils la puisent aussi dans l'horreur de l'occupation. Et leur destin inspire aussi les non Palestiniens.De Jean Genet à Mahmoud Darwich, de Hussein al-Barghouti à Adania Shibli, de Edward Saïd à Elias Sanbar, de Simone Bitton à Tawfik Abu Wael, petit panorama de la culture palestinienne...

La situation des artistes à Gaza

02/09/2006

La situation des artistes à GazaDernièrement, lors du passage du Hamas aux élections, certaines personnes nous ont interrogés sur la vision des artistes à Gaza. A l’époque, il était difficile d’envisager ne serait ce qu’un lendemain. Aujourd’hui, la seule vision du pays semble être celle du conflit. Un conflit qui s’étend dans la région et qui écrase la situation du camp gazaoui, d’une bande de terre se détériorant chaque jour davantage. Que peut donc être la vision d’un artiste au milieu de ce chaos? Avant d’y répondre, il semble important de rappeler le quotidien d’un artiste à Gaza.