Poèmes de la pierre

  Poèmes de la pierre Centre culturel Khalil Sakakini
Ramallah (Palestine)
Du 17 décembre jusqu’à fin janvier

Ce mois de décembre le centre culturel de Ramallah, dirigé par Mahmoud Darwich et Adila Laidi, propose une nouvelle exposition de l’artiste Husni Radwan qui, avec ses «watercolors» figuratifs, passe à une nouvelle étape après avoir exploré les possibilités de l’abstraction. Radwan parle du plaisir de faire de la peinture, et de la satisfaction de créer des représentations libres à partir d’un cadre conceptuel. Au centre des œuvres exposées, les vieilles maisons de Ramallah montrées dans un contexte calme, loin des destructions que la ville a connu cette année.

Related Posts

Jawad Malhi

22/08/2009

Jawad MalhiJuste après l’œuvre de Batniji et avant celle de Shadi Habib Allah qui la jouxte, se trouve l’œuvre de Jawad Malhi «Maison 197», dans un passage étroit. Cet espace suscite ce sentiment de claustrophobie qu’on éprouve dans les camps et un sentiment d’angoisse et de panique.

Bienvenue en Palestine

13/12/2004

Bienvenue en PalestineSous ce titre ironique, Anne Brunswic narre les quatre mois qu’elle a passés à Ramallah et dans les Territoires palestiniens: Je suis venue ici sans envoyée par personne, ni un journal, ni une association, ni une administration publique. En toute liberté, ce qui est plutôt exceptionnel ici où tous les étrangers relèvent plus ou moins d’une mission de ce genre. Ces Chroniques d’une saison à Ramallah – c’est le sous-titre du livre – donnent à lire le quotidien d’une Palestine enfermée derrière son Mur et renfermée sur elle-même, quotidien rythmé par le passage des innombrables checkpoints qui fragmentent son territoire. Juive laïque résolument diasporique, Anne Brunswic, qui vit à Paris, nous livre ainsi une vision inattendue du drame palestinien. A rapprocher de celle, parue quelques mois plus tard, du député arabe israélien Azmi Bishara dans Checkpoint. Les deux ouvrages sont publiés par Actes Sud.

Une vie indépendante: toujours plus tard

03/12/2014

mena 110xxx yyyLes jeunes hommes des sociétés du Moyen Orient et de l’Afrique septentrionale se marient plus tard que dans les autres pays émergents. Dans des pays où le mariage rime avec l’indépendance vis à vis de la famille, cet indice pointe un taux de chômage inquiétant. C’est ce que met en évidence cette infographie conçue par Visualizing impact. (Ebticar/Visualizing impact)