Quelques conseils pour mettre fin à Al Qaida

Quelques conseils pour mettre fin à Al QaidaLes auteurs ont étudié 648 groupes terroristes actifs dans le monde entre 1968 et 2006. Leurs conclusions? Les groupes terroristes à caractère religieux sont ceux qui durent le plus longtemps. Toutefois, aucun de ces groupes n’a jamais atteint ses objectifs parce que ceux-ci sont trop vastes. Les groupes dont les causes sont restreintes (cause régionale ou nationale) sont ceux qui ont le plus de chances de réussir. Les auteurs affirment que tout groupe terroriste est voué à disparaître. Soit le groupe terroriste accepte d’entrer dans le jeu politique, soit il disparaît parce que ses membres ont été arrêtés ou tués par les services de police. Selon les auteurs, la solution militaire pour mettre fin à un groupe terroriste est rarement adéquate. Face à des puissances militaires, les groupes terroristes obtiennent souvent la victoire – les auteurs citent l’exemple du FLN en Algérie. Ces derniers en arrivent à la conclusion que l’administration américaine doit repenser entièrement sa stratégie de lutte contre le terrorisme. Plusieurs pistes sont avancées pour mettre fin à Al Qaida: davantage d’implication de la part des services secrets américains hors de leur territoire et davantage de présence militaire non américaine dans les pays où Al Qaida représente une menace. Enfin les auteurs conseillent de changer le vocable officiel: ne plus faire référence à la guerre contre la terreur (war on terror), mais au contre-terrorisme (counterterrorism).

Related Posts

Al “Al Qaida s’est tiré une balle dans le pied”

30/11/2008

Al “Al Qaida s’est tiré une balle dans le pied” 3 questions à Brynjar Lia, professeur à l’Etablissement norvégien de recherches sur la Défense, auteur de “Abu Musab Al Suri, architecte du jihad global” : “Al Qaida s’est tiré une balle dans le pied”

Le Courrier de l’Atlas

01/10/2008

Le Courrier de l’AtlasPremier magazine du Maghreb en Europe, Le Courrier de l’Atlas propose des dossiers thématiques et des sujets sur l'actualité politique, économique, sociale et culturelle en Europe et dans les pays du Maghreb.

Quand les idéologues du jihadisme international appellent à la non-violence

30/11/2008

Quand les idéologues du jihadisme international appellent à la non-violenceC’est un tournant historique: hormis Al Qaida, le GSPC algérien, les talibans et quelques groupuscules ou individus, tous les milieux jihadistes se déclarent désormais hostiles à la violence armée.