Petit poème satirique du grand poète syrien Nizar Qabbani

 

Petit poème satirique du grand poète syrien Nizar Qabbani Cogitations du … leader , par Nizar Qabbani
Chaque fois que j’envisage de quitter le pouvoir
Ma conscience me l’interdit …
Qui, après moi, gouvernera ces braves gens ?
Qui, après moi, guérira le boiteux ?
Le lépreux ?
L’aveugle ?
Qui ressuscitera les morts ?
Qui tirera les rayons de lune de sa manche ?
Qui enverra aux gens la pluie ?
Qui les châtiera de quatre-vingt-dix coups de fouet ?
Qui les crucifiera sur les arbres ?
Qui leur imposera, sinon, de vivre comme les vaches ?
De mourir comme les vaches ?
Chaque fois que j’envisage de les quitter
Mes larmes se déploient comme un nuage !
Je m’en remets alors à Dieu…
Et je décide d’enfourcher le peuple
Jusqu’au jour du Jugement dernier !

 


Traduction de l'arabe par Rania Samara

 

 

 

Related Posts

En suivant six lignes de vie de Bagdad à Damas

24/02/2009

En suivant six lignes de vie de Bagdad à DamasLes réfugiés parlent de Damas en disant «Mahatat Dimaschq», «Gare de Damas». Pour beaucoup de réfugiés, Damas est un sas vers autre chose, un lieu de transit, d’immobilité, d’attente. Un lieu de réparation, de convalescence du corps et de l’âme, un lieu de parole.

Soutenir le peuple syrien

01/07/2011

Soutenir le peuple syrienCette soirée du 24 juin était particulièrement émouvante. Des voix venues de tous les horizons se sont mêlées pour dire leur solidarité aux Syriens. Et ce n’est qu’un début puisqu’en septembre, les organisateurs espèrent rassembler plus largement encore.

Le documentariste syrien Omar Amiralay interdit de sortie de son pays

05/11/2006

Le documentariste syrien Omar Amiralay interdit de sortie de son paysInvité avec d’autres cinéastes syriens par l’association Aflam au cycle de projection « Cinéma(s) de Syrie » qui s’est déroulé à Marseille du 5 au 19 octobre, manifestation à laquelle ont participé plus de 1 400 personnes, et où deux de ses films étaient programmés, Omar Amiralay a été empêché de se rendre en France.