Le mur de Sharon de Alain Ménargues, aux éditions des Presses de la Renaissance

 

Le mur de Sharon de Alain Ménargues, aux éditions des Presses de la Renaissance

De 70 à 100 mètres de large, avec fossés et barbelés, un mur de béton de 8 mètres de haut équipé de caméras et de mitrailleuses télécommandées, le tout sur 700 km: la «barrière de sécurité» érigée par Tsahal «pour stopper l’infiltration des kamikazes palestiniens» se met petit à petit en place, sous l’œil bienveillant des États-Unis.

Englobant les colonies juives et les terres agricoles de Cisjordanie, le mur coupe en deux ou isole des villages palestiniens; sépare les membres d’une même famille; les élèves de leurs écoles; les paysans de leurs champs; les fidèles de leurs lieux de prière. Ce «mur de la honte», comme le surnomment les Palestiniens, est bâti dans l’indifférence totale de la communauté internationale.
Grand reporter, spécialiste du Moyen-Orient, Alain Ménargues fait un état des lieux saisissant de l’histoire de ce projet pharaonique qui, réalisé au mépris des résolutions de l’ONU, anéantit toute chance de réconciliation des deux frères ennemis. Né en 1947, Alain Ménargues est l'un des plus grands spécialistes français du monde arabe. Grand reporter, envoyé spécial permanent au Moyen-Orient pendant 15 ans, il est aujourd’hui directeur général adjoint chargé des antennes et de l’information à Radio France Internationale. Lauréat du Prix Pierre Mille (1985) pour la couverture des événements libanais et du Prix SCOOP (1988) pour la couverture de l'actualité du monde arabe, il collabore à de nombreux magazines nationaux et radios étrangères. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Les larmes de la colère et Les secrets de la guerre du Liban.

Related Posts

Scènes de Liesse à Gaza

22/11/2012

liesse_110Annoncée par Hillary Clinton, secrétaire d’Etat des USA, et par le ministre des Affaires étrangères égyptien, Mohamed Kamal Amr, une trêve entre Israël et les groupes armés palestiniens est entrée en vigueur hier soir peu après 20 h. Au même moment des scènes de liesse éclataient dans les rues de Gaza city.

Nous tous

08/01/2009

Nous tousConcernant Gaza, nous tous, de Sdérot jusqu’à Arish en passant par le pôle Nord, du Néguev jusqu’à Chypre en passant par Le Mexique, avons quelque chose en commun.

La division du camp palestinien

06/04/2009

Le phénomène essentiel a été de ce côté l’instauration progressive d’une situation de division qui handicape fortement la capacité des palestiniens à réagir efficacement vis à vis d’Israël.