Arafat, A la rencontre d’une mort en exil

 

Arafat, A la rencontre d’une mort en exil

Le grand poète palestinien Mahmoud Darwich rend un vibrant hommage à Yasser Arafat dans Le Monde daté du 17 novembre.
Dans son texte, traduit en français par l’écrivain palestinien Elias Sanbar, Darwich dit notamment en conclusion:

Il ne nous a pas surpris, cette fois. Nous ayant préparés à un adieu non suivi de retrouvailles, l’assiégé est sorti du siège. Parti à la rencontre d’une mort en exil, il a mis les dernières touches à sa légende. Mais il nous a laissé un peu de temps. Pour que notre tristesse apprenne à s’exprimer de façon seyante, pour que chacun de nous atteigne l’âge du sevrage.

En chacun de nous, quelque chose de lui. Il est le père et le fils. Le père d’une phase entière de notre histoire. Le fils dont nous avons formulé les mots et tracé l’image.

Lui parti, nous en disons pas adieu au passé…mais nous entrons dans une nouvelle histoire, béante sur l’inconnu. Trouverons-nous le présent avant de craindre l’avenir?
Rédaction Babelmed

Related Posts

Ghaleb Bencheikh

17/02/2009

Ghaleb Bencheikh Pour Ghaleb Bencheikh, Président de la Conférence mondiale des religions pour la paix: «ce qui s’est passé à Gaza est dans la continuité du déni de droit et de justice dont souffre le peuple palestinien depuis soixante ans.»

Ramallah fait son cinéma

16/03/2004

Ramallah fait son cinémaDreams of nation (The Palestine film festival) et RIFF (Ramallah International Film Festival), deux festivals pour faire vivre la création palestinienne. Preuve que l’imaginaire est aussi un enjeu central pour préserver la culture lorsque celle-ci est menacée par un conflit permanent. Le cinéma y tient aujourd’hui une place importante.

Figures du Palestinien

29/11/2004

Figures du PalestinienCentre Georges Pompidou, Paris 9 décembre 2004. Dans son dernier livre, Figures du Palestinien – Identité des origines, identité de devenir (Gallimard 2004), Elias Sanbar interroge la notion d’identité, à tort confondue avec la notion des origines et qui, pour lui, relève en réalité du devenir. Une conférence au Centre Pompidou réunira l’auteur, une lecture du poète Mahmoud Darwish et un concert de Dominique Devals.