Arafat, A la rencontre d’une mort en exil

 

Arafat, A la rencontre d’une mort en exil

Le grand poète palestinien Mahmoud Darwich rend un vibrant hommage à Yasser Arafat dans Le Monde daté du 17 novembre.
Dans son texte, traduit en français par l’écrivain palestinien Elias Sanbar, Darwich dit notamment en conclusion:

Il ne nous a pas surpris, cette fois. Nous ayant préparés à un adieu non suivi de retrouvailles, l’assiégé est sorti du siège. Parti à la rencontre d’une mort en exil, il a mis les dernières touches à sa légende. Mais il nous a laissé un peu de temps. Pour que notre tristesse apprenne à s’exprimer de façon seyante, pour que chacun de nous atteigne l’âge du sevrage.

En chacun de nous, quelque chose de lui. Il est le père et le fils. Le père d’une phase entière de notre histoire. Le fils dont nous avons formulé les mots et tracé l’image.

Lui parti, nous en disons pas adieu au passé…mais nous entrons dans une nouvelle histoire, béante sur l’inconnu. Trouverons-nous le présent avant de craindre l’avenir?
Rédaction Babelmed

Related Posts

Gaza aux yeux de sa jeunesse

16/07/2010

Gaza aux yeux de sa jeunesse«S’ils acceptent tous d’être décapités, aligne ta tête à côté des leurs, et appelle le bourreau!», dit un proverbe de Gaza (1). Beaucoup de jeunes Gazaouis s’adaptent à l’occupation, pensant qu’elle est un fait auquel on ne peut échapper. Témoignages.

Mohamed-Chérif Ferjani

17/02/2009

Mohamed-Chérif FerjaniPour Mohamed-Chérif Ferjani, historien spécialiste de l’islam et du monde arabe professeur à l’Université Lyon-II: «Le drame des Palestiniens est qu’ils sont victimes d’un Etat issu d’un autre drame dont le souvenir hante la conscience des maîtres de l’ordre international».

Les voix de Mahmoud

01/08/2009

Les voix de Mahmoud"Voix de la Méditerranée", le festival de poésie de Lodève, petite cité romaine, aux portes de la Méditerranée, rendait hommage à Mahmoud Darwich. Des voix polyphoniques pour dire une émotion toujours vive, une résistance à tous les oppresseurs. Et la musique de la vie.