Tripoli: retrouver sa libanité

Tripoli: retrouver sa libanité Tripoli: l’affranchissement des princes
Le 3 mai 2007 après avoir écrit mon article intitulé «Tripoli de retour, une ville vaste et proche», des affrontements ont opposé les forces de sécurité à des groupes terroristes retranchés, avenue Zahria et avenue des Deux cents, dans des appartements habités, au cœur même de la ville. En quelques heures, les terroristes ont été liquidés et les forces de sécurité ont repris le contrôle de la situation.
(Youssef Bazzi)
Tripoli: retrouver sa libanité La région de Tripoli redevient vaste et grande
Tripoli, qui s’est dépoussiéré, semble plus enthousiaste que d’autres villes dans son désir de retrouver sa «libanité» ainsi que son tempérament méditerranéen. La ville est revenue dans notre imaginaire nettoyée et vaste. Elle est devenue une destination pour nous qui la croyions lointaine et fermée. Le tournant pris par Tripoli rappelle que le terme «politique» renvoie à la gestion et à l’urbanisme.
(Youssef Bazzi)
Tripoli: retrouver sa libanité Tripoli, ville économiquement sinistrée à la recherche d’un nouvel essor
Le rythme de la circulation était étouffant avec ces unités de l’armée et de la gendarmerie qui patrouillaient. Les jeunes gens emplissaient les trottoirs des cafés et des restaurants alors que les ouvriers municipaux arrosaient arbres et fleurs. Sortis de l’école, les élèves s’achetaient des glaces dans une pâtisserie toute proche. Une odeur de gâteaux chauds se répandait dans l’air. Et de loin, on entendait des bruits sourds d’explosions retentissant à Nahr al-Bared, comme le râle ultime d’une époque finissante.
(Youssef Bazzi)
Tripoli: retrouver sa libanité L e député de Tripoli: choisir entre Etat et anarchie
Le député de Tripoli, Mosbah al-Ahdab, bel homme soucieux de son apparence et de son élégance est une figure typique incarnant l’option pour la modernité dans le mode de vie et dans la politique choisie par Tripoli. Il réunit les qualités d’une génération ayant fait le choix de l’enseignement moderne, d’une vie sociale ouverte et mixte et d’idées politiques contemporaines.
(Youssef Bazzi)

Related Posts

SABIRMAYDAN. COSPE presenta il primo forum della cittadinanza mediterranea

23/09/2014

Arrivano dall'Egitto, dalla Tunisia, dal Marocco ma anche dalla Siria, dalla Turchia, dalla Grecia e dalla Spagna. Sono 27 gli ospiti internazionali, tra attivisti, artisti, intellettuali, che partecipareanno al SABIRMAYDAN: il primo forum della cittadinanza mediterranea organizzato da COSPE che si terrà il 28 settembre prossimo a Messina, nell'ambito della prima edizione del “SabirFest. Vivere il Mediterraneo”, il festival di letteratura organizzato da Mesogea.

Dossier: Libye, un an après

13/04/2012

Dossier: Libye,  un an aprèsCarnets d’un drôle de voyage dans un pays aux blessures encore ouvertes, un an après le début de la guerre civile qui conduisit à la chute de Kadhafi.

Dossier. L'Europe et les printemps arabes

02/07/2011

Dossier. L'Europe et les printemps arabesFemmes et citoyenneté, Islam et laïcité, médias et jeunesse, et bien sûr les nouvelles réalités géopolitiques méditerranéennes. Tels étaient les thèmes de la rencontre organisée par Il Manifesto à Rome du 9 au 11 juin, à laquelle ont participé de nombreux invités des pays arabes.