Booker prize arabe, un prix crédible pour le roman arabe

Booker prize arabe, un prix crédible pour le roman arabe Egypte: Les réactions de BahaTahar et Makaoui Saïd
Baha Tahar a l’air d’être le frère aîné de Makaoui Saïd. Ils sont tous deux bruns, maigres, réservés et calmes. Et tous deux ont des origines qui remontent à la Haute Egypte. Mohamed Baha Dine Tahar, de la génération littéraire des années 1960, a étudié l’histoire à l’Université du Caire dont il est diplômé, promotion 1956, l’année même de la naissance de Makaoui Saïd.
Booker prize arabe, un prix crédible pour le roman arabe Syrie: Les réactions de Khaled Khalifa
Pour Khaled Khalifa, ce prix «se distingue par quelque chose que les Arabes ne connaissent généralement pas, à savoir traiter les textes à pied d’égalité sans prendre en considération le pouvoir que peuvent détenir leurs auteurs ».
Booker prize arabe, un prix crédible pour le roman arabe Jordanie: les réactions de Illias Farkouh
Pour Illias Farkouh, ce prix est un flambeau qui s’allume dans le champ culturel à une époque où les jurys ont pris l’habitude de récompenser ceux qui ne le méritent pas vraiment.
Booker prize arabe, un prix crédible pour le roman arabe Liban: les réactions de May Mansi et Jabour Douihi
Qu’en est-il des candidats libanais dont les noms ont été retenus pour le Booker arabe? Pour May Mansi la reconnaissance intellectuelle et affective que comporte ce prix est essentielle, tandis que l’écrivain libanais Jabour Douihi se réjouit de la dimension panarabe du Booker prize.

Related Posts

Ajouter toujours ajouter, ne jamais soustraire

04/05/2004

goytisolo 110

L’écrivain Juan Goytisolo vient de nous quitter, abandonnant l’archipel critique qu’il avait construit sur plusieurs décennies afin de penser le monde arabe et l’Europe dans une perspective rigoureuse et sans concession. Nous republions ce long article qu’il écrivit il y a treize ans, offrant aux lecteurs son regard prémonitoire. Suivent également plusieurs contributions lui étant consacrées dont un bel entretien, en espagnol, avec l’écrivain colombien Santiago Gamboa.

“Crâne” de Patrick Declerck

02/07/2016

Declerck-110Quiconque a été hospitalisé comprendra ce qui se passe dans ce livre étonnant. A fortiori pour opération chirurgicale aussi grave et importante que peut l’être celle du cerveau  afin d’y déloger une tumeur maligne.

Rencontre avec Rumena Buzarovska et Goce Smilevski

03/01/2012

Rencontre avec Rumena Buzarovska et Goce SmilevskiCes deux écrivains, tous deux trentenaires, sont les plus lus et connus du moment. Certes s’ils ne représentent pas à eux seuls la complexité du contexte macédonien, ils sont l’expression du choix qu’opère le lecteur macédonien.