L’architecte et le désert: “To build or not to build?”

L’architecte et le désert: “To build or not to build?” On expose chez Mustafa Ali
Dans le cadre de ce concours d’architecture, les étudiants âgés de moins de 30 ans, citoyens des pays européens, arabes et/ou riverains du pourtour méditerranéen étaient invités à imaginer la future oasis spirituelle du pays de Châm.
L’architecte et le désert: “To build or not to build?” Entretien avec le Père Paolo
Le Père Paolo Dall’Oglio, romain, jésuite, supérieur du monastère de Mar Moussa est l’initiateur de la compétition architecturale «Sham Spiritual oasis». Rencontre avec ce véritable bâtisseur dans l’âme.
 
L’architecte et le désert: “To build or not to build?” Entretien avec Mustafa Ali
Sculpteur syrien, laïc serein, Mustafa Ali est aussi le fondateur d’un des lieux artistiques les plus innovants de Damas. Il était le second membre du jury de «Sham Spiritual Oasis».
 

Related Posts

Déluge au pays du Baas

18/06/2004

Déluge au pays du BaasTourné dans un petit village au bord du lac Assad, bâti lors de l’édification du barrage, le dernier film d’Omar Amiralay pourrait sembler au premier abord d’une simplicité déconcertante. C’est en fait une allégorie filée par des images belles et épurées, rythmées tantôt par le gros plan des flots, tantôt par le chant des écoliers à la gloire du parti Baas. Déluge au pays du Baas a été sélectionné à la prochaine Biennale du Cinéma arabe de l'IMA.

Entretien avec Mustafa Ali

23/10/2008

Entretien avec Mustafa AliSculpteur syrien, laïc serein, Mustafa Ali est aussi le fondateur d’un des lieux artistiques les plus innovants de Damas. Il était le second membre du jury de «Sham Spiritual Oasis».

Je suis né pour être sculpteur

13/11/2003

Je suis né pour être sculpteurMustapha Ali est un artiste syrien qui interroge toutes les possibilités de l'art de la sculpture: marbre, bronze, céramique et bois. Ses premières oeuvres trahissent l'influence de Giacometti, mais ce n'est qu'une source d'inspiration parmi tant d'autres… Car l’art est un parcours, et l’on finit par se forger un style particulier quand on a du talent et une vision du monde.