Nouvelles marocaines

  D’un trait de plume
Une nouvelle génération d’écrivaines investit le genre littéraire de la nouvelle pour évoquer ses préoccupations, ses espoirs, bref, son Maroc.
  Khadija Younsi, «Rose, ouvre-toi!»
Lorsque le médecin m’a rendu visite le matin et m’a auscultée à nouveau, il a confirmé que j’étais en bonne santé et m’a fait comprendre que mon corps, ce petit bourgeon, avait commencé à éclore.
  Latifa Baqa, «La Chambre d’à côté»
Elle a ouvert l’armoire et en a sorti un flacon de parfum de grande dimension, le genre qui se trouve sur les marchés de contrebande… Elle a commencé à en vaporiser sur mes vêtements et mes cheveux.
  Latifa Labsir, «Mennana»
Chaque chose donnait de la gaîté à notre petite enfance, gaîté que nous empruntions, mas sœur et moi, à la joie de Mennana…
  Aïcha Bourjila, «Le Cheval de campagne»
Elle se mord les phalanges de rage. Cela fait deux heures qu’elle se frotte les yeux et fait craquer ses doigts…
  Zahra Ramij, «Histoire d’un fonctionnaire modèle»
Grâce à une forte dose de caféine dans mon café préféré – l’espèce Robusta – et au goudron de la cigarette, je combats les hallucinations de la folie qui me prennent de temps en temps.
  Kenza Sefrioui
(14/04/2009)

Related Posts

Moderne utopie

26/06/2013

Jocelyne_110Jocelyne Laâbi raconte l’aventure très actuelle d’un ancien mouvement égalitariste, l’histoire passionnante des Qarmates. Dans cette  épopée à travers les siècles qui influença la gauche arabe des années 1960, l'auteure met son talent de conteuse au service du roman historique.

Fatima Mernissi, sociologie, littérature et humour pour raconter les Méditerranéennes

10/02/2006

merni old 110Une rapide promenade dans l’oeuvre d’une des plus grandes intellectuelles arabes, Fatima Mernissi, est une invitation à cerner les problématiques des femmes maghrébines dans une dialectique salutaire qui convoque aussi les femmes européennes. Celles-ci ne sont-elles pas également piégées par une forme d’ «harem mental» qui restreint et hypothèque leur liberté et leur bien-être?

Lorsque Alger regarde Viva Laldjérie

20/04/2004

Viva Laldgérie de Nadir Mokneche a reçu des critiques élogieuses en France, mais comment a-t-il été perçu par les Algérois, dont la ville est la vraie grande protagoniste de ce film?