Nouvelles marocaines

  D’un trait de plume
Une nouvelle génération d’écrivaines investit le genre littéraire de la nouvelle pour évoquer ses préoccupations, ses espoirs, bref, son Maroc.
  Khadija Younsi, «Rose, ouvre-toi!»
Lorsque le médecin m’a rendu visite le matin et m’a auscultée à nouveau, il a confirmé que j’étais en bonne santé et m’a fait comprendre que mon corps, ce petit bourgeon, avait commencé à éclore.
  Latifa Baqa, «La Chambre d’à côté»
Elle a ouvert l’armoire et en a sorti un flacon de parfum de grande dimension, le genre qui se trouve sur les marchés de contrebande… Elle a commencé à en vaporiser sur mes vêtements et mes cheveux.
  Latifa Labsir, «Mennana»
Chaque chose donnait de la gaîté à notre petite enfance, gaîté que nous empruntions, mas sœur et moi, à la joie de Mennana…
  Aïcha Bourjila, «Le Cheval de campagne»
Elle se mord les phalanges de rage. Cela fait deux heures qu’elle se frotte les yeux et fait craquer ses doigts…
  Zahra Ramij, «Histoire d’un fonctionnaire modèle»
Grâce à une forte dose de caféine dans mon café préféré – l’espèce Robusta – et au goudron de la cigarette, je combats les hallucinations de la folie qui me prennent de temps en temps.
  Kenza Sefrioui
(14/04/2009)

Related Posts

Divan rive sud. Entretien avec Jalil Bennani

05/10/2013

jalii 110Initiateur de la psychanalyse au Maroc, Jalil Bennani, lauréat du prix “Sigmund Freud de la ville de Vienne” pour l’ensemble de son œuvre, raconte comment celle-ci a émergé dans les sociétés maghrébines où l’emprise de la tradition s’est considérablement desserrée.

La langue mère

20/04/2013

kilito_110Le dernier livre de Abdelfattah Kilito rassemble diverses notes de lecture, des articles et des conférences sur différents sujets, qui tous ont trait à la langue arabe, dans son rapport aux autres littératures et à la traduction.

Fatema Mernissi: Quand la sociologie appuie le Printemps arabe

09/03/2013

mernissi_110Elle est la principale figure féminine de la sociologie au Maroc. Ses essais portent surtout sur la condition féminine au Maroc et dans le monde arabe, mais aussi sur le rôle de la société civile et sur l’islam numérique.