La Palestine entre présence et occultation à la 53ème biennale de Venise

La Palestine entre présence et occultation à la 53ème biennale de Venise Digressions
Est-ce vraiment la question de l’appartenance nationale qui me pousse à me rendre à Venise pour voir de près les œuvres sélectionnées pour «Palestine c/o Venise»?
La Palestine entre présence et occultation à la 53ème biennale de Venise Emily Jacir
L’absence et l’omission, la disparition et l’occultation sont des motifs obsédants chez Emily Jacir et on peut les retrouver pratiquement dans toutes ses œuvres.
La Palestine entre présence et occultation à la 53ème biennale de Venise Taycir Batniji
Derrière le mur de l’horloge, le visiteur trouve une petite salle de la taille d’un atelier. Au fond se voit la photo de l’atelier de Batniji à Gaza.
La Palestine entre présence et occultation à la 53ème biennale de Venise Jawad Malhi
Juste après l’œuvre de Batniji et avant celle de Shadi Habib Allah qui la jouxte, se trouve l’œuvre de Jawad Malhi «Maison 197», dans un passage étroit. Cet espace suscite ce sentiment de claustrophobie qu’on éprouve dans les camps et un sentiment d’angoisse et de panique.
La Palestine entre présence et occultation à la 53ème biennale de Venise Shadi Habib Allah
Habib Allah choisit le mouvement dans la photo et les dessins animés dans la composition de son œuvre. Mais le mouvement des corps qu’il choisit est monotone et ferme comme celui du ventilateur ou du moulin à vent.
La Palestine entre présence et occultation à la 53ème biennale de Venise «Syndrome de Ramallah», Sandi Hilal, Alessandro Petti...
Le titre est expliqué par une voix qui soutient que Ramallah est un exemple de normalisation avec l’occupation israélienne... D’autres voix s’interrogent sur cette hypothèse...
La Palestine entre présence et occultation à la 53ème biennale de Venise Khalil Rabah
La réalisation de Khalil Rabah se présente comme une exposition à l’intérieur de l’exposition. Sa galerie n’accueille pas les œuvres mais les artistes eux-mêmes.
   
   
   

Related Posts

Le Trio Joubran

24/03/2005

Le Trio JoubranOn connaissait Samir Joubran pour ses trois précédents albums «Taqaseem», «Sou' Fahm» et «Tamaas». Il revient aujourd’hui, avec un nouvel album, et accompagné de ses deux frères «Le Trio Joubran». "Randana" qui sort ce 24 mars est une bonne occasion pour présenter trois frères palestiniens musiciens et prodiges, qui grâce à leur ouds ont conquis les scènes internationales.

«Consumés»: corps de sable fuyant la guerre de Gaza

29/10/2014

sabbia 110wwSur la plage de al-Shaja, à l’est de Gaza City, l’artiste palestinien Ayad Sabah a réalisé «Consumés», une installation composée de dizaines de statues de sable, chiffons et craie représentant hommes, femmes et enfants en train de fuir la mort et la dévastation.

Shashat. Cinéma, femmes et changement social

29/10/2015

Shashat 110Shashat (« écrans » en arabe) s’apprête à célébrer son 10e anniversaire. Fondé en 2005 à Ramallah (Palestine) par un groupe de personnes engagées dans les domaines de la culture, de la recherche et du développement, Shashat est né sous l’impulsion de Alia Arasoughly, sa directrice générale, qui a longuement travaillé sur la question de la place des femmes arabes dans le cinéma.