Centre culturel K. Sakakini

 

Centre culturel K. Sakakini
Control Room, de Jehane Noujaim

L'important centre culturel de Ramallah, dirigé depuis peu par Fatin Farhat qui succède à Adila Laidi, propose tous les mois des expositions, de la musique, des projections de films, des débats et des activités artistiques pour les enfants.

Au programme de ce mois d’avril:
Le 17 avril, présentation du livre de l’architecte et romancière palestinienne Suad Amiry «Sharon and My Mother-In-Law», «Cappuccino à Ramallah. Journal de guerre» dans la traduction française aux éditions Stock (voire article dans Babelmed).
Le 13 avril à 18h, projection du film égyptien Control Room, de Jehane Noujaim, produit en 2003 (Egypte/USA), un double regard sur les coulisses de la chaîne de télévision arabe Al-Jazeera et du Centcom, le centre de presse de l’armée américaine au Qatar, sur leur manière de diffuser l’information lors de la guerre en Irak de 2003. Chacun des intervenants propose une analyse critique sur le traitement de l’information et sur l’activité de désinformation pendant les événements. La séance sera suivie d’un débat.
Le 18 avril à 18 h, exposition «Diwan Al Noor" de l’artiste et photographe saoudienne Reem Al Faisal, qui présente ses images prises en Egypte, Hong Kong, Arabie Saoudite et Irlande. La photographe a exposé dans des nombreux pays comme la Chine, la France, l’Allemagne et en Arabie Saoudite. Elle a également écrit des livres sur la photographie. Antonia Naim


________________________________________________________________

Related Posts

A l'ombre du mur, Israéliens et palestiniens entre séparation et occupation

18/01/2012

A l'ombre du mur,  Israéliens et palestiniens entre séparation et occupationA l'ombre du mur est une remarquable étude regroupant les contributions de plusieurs chercheurs, sur la problématique des espaces dans la politique de colonisation de la Palestine.

Gaza, carnet d’une guerre

02/09/2014

gaza kids 110Tu te prépares mais avant de te coucher, tu passes par les sites d’information sur Internet. Surprise qui n’étonne pas : la jeune fille à qui tu as appris malgré toi la versification, voilà des années de cela, est morte avec toute sa famille. Quel crescendo final en cette journée ! Extrait du récit de Basem al-Nabriss, poète.

«Consumés»: corps de sable fuyant la guerre de Gaza

29/10/2014

sabbia 110wwSur la plage de al-Shaja, à l’est de Gaza City, l’artiste palestinien Ayad Sabah a réalisé «Consumés», une installation composée de dizaines de statues de sable, chiffons et craie représentant hommes, femmes et enfants en train de fuir la mort et la dévastation.