Centre culturel K. Sakakini

 
Centre culturel K. Sakakini
Control Room, de Jehane Noujaim
L'important centre culturel de Ramallah, dirigé depuis peu par Fatin Farhat qui succède à Adila Laidi, propose tous les mois des expositions, de la musique, des projections de films, des débats et des activités artistiques pour les enfants.

Au programme de ce mois d’avril:
Le 17 avril, présentation du livre de l’architecte et romancière palestinienne Suad Amiry «Sharon and My Mother-In-Law», «Cappuccino à Ramallah. Journal de guerre» dans la traduction française aux éditions Stock (voire article dans Babelmed).
Le 13 avril à 18h, projection du film égyptien Control Room, de Jehane Noujaim, produit en 2003 (Egypte/USA), un double regard sur les coulisses de la chaîne de télévision arabe Al-Jazeera et du Centcom, le centre de presse de l’armée américaine au Qatar, sur leur manière de diffuser l’information lors de la guerre en Irak de 2003. Chacun des intervenants propose une analyse critique sur le traitement de l’information et sur l’activité de désinformation pendant les événements. La séance sera suivie d’un débat.
Le 18 avril à 18 h, exposition «Diwan Al Noor" de l’artiste et photographe saoudienne Reem Al Faisal, qui présente ses images prises en Egypte, Hong Kong, Arabie Saoudite et Irlande. La photographe a exposé dans des nombreux pays comme la Chine, la France, l’Allemagne et en Arabie Saoudite. Elle a également écrit des livres sur la photographie. Antonia Naim


________________________________________________________________

Related Posts

Ramallah fait son cinéma

16/03/2004

Ramallah fait son cinémaDreams of nation (The Palestine film festival) et RIFF (Ramallah International Film Festival), deux festivals pour faire vivre la création palestinienne. Preuve que l’imaginaire est aussi un enjeu central pour préserver la culture lorsque celle-ci est menacée par un conflit permanent. Le cinéma y tient aujourd’hui une place importante.

Danse contemporaine: Ramallah se fait une place sur la scène internationale

19/04/2008

Danse contemporaine: Ramallah se fait une place sur la scène internationaleIl n'en est qu'à sa troisième année mais le tout jeune Festival de danse contemporaine de Ramallah (RCDF) a réussi à attirer de grands noms pour sa nouvelle édition qui s'est ouverte jeudi dernier : les Ballets C. de la B. d'Alain Platel et le Folkwang Tanzstudio de Pina Bausch partagent l'affiche avec une douzaine d'autres compagnies européennes et palestiniennes.