Halte au sectarisme au Liban: campagne

  Halte au sectarisme au Liban: campagne Une innovative campagne de publicité a été lancée au Liban pour contrer le sectarisme. Babelmed reproduit sans changements son texte introductif.

Contexte
Depuis 1920, la société libanaise a été structurée autour des confessions ou sectes religieuses. Pour un pays de 10.000 km², nous avons 17 sectes religieuses officielles.

Le sectarisme fait partie intégrante de notre vie quotidienne, depuis des années, à la fois officiellement et dans la société. La plupart des positions officielles se fondent sur les dénominations religieuses.

Le sectarisme a été l’un des principaux facteurs qui ont mené à la guerre civile, malgré cela, aujourd’hui encore, tout le monde pense selon des clivages religieux et se plait à diviser la population en groupes sectaires.
Ce sujet a toujours été tabou, jusqu’au “Printemps de 2005”. Avec ce mouvement, la création d’un mouvement au sein de la société civile a mis ensemble des gens de toutes religions et a rendu évident, pour beaucoup, le fait que des initiatives émanant de la société civile pouvaient faire la différence.
Halte au sectarisme au Liban: campagne La campagne
La campagne est centrée sur l’aspect ridicule ou dommageable du sectarisme et du confessionnnalisme et sur leurs excès dans la vie quotidienne des Libanais.
Conçue avec générosité pour AMAM par une équipe multi-confessionnelle de créateur like-minded de l’agence H&C Leo Burnett, la campagne est destinée à vous faire rire et réfléchir. Le ton est innovateur, provocateur, amusant et direct. Il va Presque à coup sûr susciter le débat et provoquer une indispensable réflexion sur la réalité, sur le degree auquel le confessionnalisme dicte chaque jour notre comportement social.

Comme nous, vous pensez que le confessionnalisme est un fléau qui a rongé ce pays depuis des temps immémoriaux. Comme nous, vous pensez aussi que ce pays, malgré tous ses défauts et complexités, est un lieu unique, un lieu que nous devons chérir, soutenir et en qui nous devons faire confiance. Comme nous, vous avez succombé au désastre libanais, et vous vous êtes juré d’essayer sans relâche, à votre manière, de rendre les choses meilleures. Comme nous, vous croyez dans la richesse et le potentiel uniques du tissu multi-confessionnel libanais. Nous espérons que cette campagne vous plaira. Si c’est le cas, et si vous souhaitez soutenir d’autres campagnes de sensibilisation citoyennes, contactez-nous. Merci.


Rédaction Babelmed
(18/12/2006)

Related Posts

Beyrouth. Mémoire de guerre, songes de paix

21/11/2007

Beyrouth. Mémoire de guerre,  songes de paixPar dessous les cendres de la vieille ville, ensevelie pendant les longues années de guerre, une nouvelle ville est sortie.

Samir Kassir: La libre pensée assassinée

27/06/2005

Samir Kassir: La libre pensée assassinéeLe 2 juin 2005, l’écrivain et journaliste franco-libanais Samir Kassir périssait dans un attentat terroriste à la voiture piégée à Beyrouth. Lire l’appel à pétition du Comité européen Samir Kassir.

Ils sont en train de nous punir

18/07/2006

Notre fragilité est plus grande que nous le pensions. Ce que nous avons réalisé en un an, s’est effrité en un jour ; ce pour quoi nous avons peiné durant dix ans s’est consumé en une heure. Tous nos sacrifices pour libérer notre terre sont partis en fumée, pour rien. Et nous voici captifs du feu et du fer...