Amin Maalouf à Bruxelles

Amin Maalouf à Bruxelles«Nous sommes entrés dans le nouveau siècle sans boussole.» Ainsi commence le dernier ouvrage d’Amin Maalouf Le dérèglement du monde (Grasset, 2009).

Amin Maalouf décrit son sentiment d’aliénation par rapport à un monde de plus en plus déréglé et qui semble essentiellement focalisé sur l’économie. Ses points de vue dans Le dérèglement du monde sont particulièrement pertinents pour appréhender la crise politique actuelle en Belgique.

Amin Maalouf est également sensible aux différends actuels entre monde arabe et Occident. Et pourtant s’il se montre inquiet, sa vision de l’avenir n’est pas pour autant totalement assombrie. Selon lui, vivre ensemble est possible si la question de l'identité culturelle devient centrale, et si politique et religion restent clairement séparées.

La soirée avec Amin Maalouf s’inscrit dans la série de rencontres «L’Europe des écrivains» qui a déjà accueilli Timothy Garton Ash, David Grossman, António Lobo Antunes et Herta Müller.

A propos de l’auteur :
Amin Maalouf à BruxellesAmin Maalouf est né en 1949 à Beyrouth. Après des études en sociologie et en économie, il travaille pour le journal arabe "An-Nahar". La guerre civile libanaise le force à émigrer. En 1976, il s'installe à Paris, où il peut de nouveau exercer la profession de journaliste. En tant que rédacteur en chef de «La Jeune Afrique», il voyage à travers le monde. Il écrit en français, mais ses livres sont traduits dans plus de 40 langues différentes.


Jeudi 2 décembre à 20:15
Flagey, Place Sainte Croix, 1050 Bruxelles
Réservation conseillée: Flagey, tel. 02 641 10 20 ou via www.flagey.be

Related Posts

Les Chrétiens du Liban

13/11/2014

chre 110tazzina 30x30abstractSeul pays dans le monde arabe à majorité chrétienne (40%  de l'ensemble de la population libanaise), le Liban est aussi le seul pays arabe dont la constitution mise en place sous le contrôle colonial entérine l'appartenance de chaque libanais à une communauté religieuse.

Le Sindbad du désert, entretien avec Tahar Aouida, artiste peintre

02/10/2006

Le Sindbad du désert,  entretien avec Tahar Aouida,  artiste peintre«Mes travaux fortement marqués par la lumière sont essentiellement inspirés du grand sud tunisien et par son environnement désertique en ce sens qu'il n'y a pas d'obstacle à la lumière dans l'étendue même du désert. C’est un espace où la lumière pénètre les choses, toutes les créatures ou tous les êtres vivants, y compris les plantes et les hommes».

L'Hypermarché tue les petits commerces et séduit les citadins

18/01/2004

L'Hypermarché tue les petits commerces et séduit les citadinsLe fait d'avoir vidé le centre de Beyrouth de ses habitants durant la guerre (1975-1991), la division de la capitale, le désordre né du déplacement des populations et des nombreuses immigrations intérieures, sans compter la pagaille des reconstructions durant les trois dernières décennies, ont conduit à la naissance d'une "ville" parallèle à la capitale.