Ramallah. Rapport de la résistance

Ramallah. Rapport de la résistance   Faire vivre l'idée de futur
Une enquête à Ramallah sur les acteurs de la scène artistique et culturelle palestinienne en temps de guerre.
   
La résistance intellectuelle
Conversation avec Roger Heacock, professeur d’histoire à l’université de Bir-Zeit, la plus importante institution éducative de Palestine.
Ramallah. Rapport de la résistance  
La culture en temps de colère
Une conversation avec Adila Laidi, directrice du centre Khalil Sakakini de Ramallah, important centre culturel, crée en 1996, sous la tutelle du ministère de la Culture palestinien.
   
Les réfugiés, les oubliés du conflit
Conversation avec Sari Hanafi, sociologue, directeur de Shaml, Centre sur la diaspora et les réfugiés palestiniens à Ramallah.

Related Posts

Etat de siège, Poème de Mahmoud Darwich

11/08/2004

Etat de siège,  Poème de Mahmoud DarwichC’est en janvier 2002 que, reclus à Ramallah, Mahmoud Darwich a écrit ce poème en quelques quatre-vingt-dix fragments. Actes Sud/Sindbad (mars 2004) nous en livre la traduction française d’Elias Sanbar, lui-même écrivain palestinien, accompagnée d’une série de photographies d’Olivier Thébaud.

Al-Quds 2009, l'année commencera en mars

12/02/2009

Al-Quds 2009,  l'année commencera en marsOccupation israélienne, organisation palestinienne, financement incertain: Jérusalem, capitale 2009 de la culture arabe, cumule toutes les promesses d'un beau fiasco. Et pourtant l’espoir est encore permis...

La situation des artistes à Gaza

02/09/2006

La situation des artistes à GazaDernièrement, lors du passage du Hamas aux élections, certaines personnes nous ont interrogés sur la vision des artistes à Gaza. A l’époque, il était difficile d’envisager ne serait ce qu’un lendemain. Aujourd’hui, la seule vision du pays semble être celle du conflit. Un conflit qui s’étend dans la région et qui écrase la situation du camp gazaoui, d’une bande de terre se détériorant chaque jour davantage. Que peut donc être la vision d’un artiste au milieu de ce chaos? Avant d’y répondre, il semble important de rappeler le quotidien d’un artiste à Gaza.