Un 2005 sous le signe de la solidarité

  Un 2005 sous le signe de la solidarité Alors que l’Asie du Sud Est nous tend les images tragiques de l’immense cimetière marin provoqué par le raz de marée qui a secoué la planète jusqu’à modifier l’axe de sa rotation, tous les vœux de bonheur pour l’année 2005 peuvent sembler dérisoires, nous vous les adressons cependant en souhaitons qu’ils s’exercent sous le signe de la solidarité et que l’épicentre de nos intérêts si souvent situé en Méditerranée, le soit sur une Méditerranée qui appelle d’autres mers, une Méditerranée ouverte sur le monde.
Bonne année 2005
_______________________________________________
L'Italie a pour mission de coordonner l'aide humanitaire européenne.Vous pouvez adresser vos dons à plusieurs organismes dont:
CARITAS
CROCE ROSSA ITALIANA
EMERGENCY
MEDICI SENZA FRONTIERE
UNICEF
_______________________________________________

Related Posts

L’Etat Islamique peut-il être stoppé?

22/08/2014

filiu 110En juin dernier, les djihadistes l’Etat Islamique ont proclamé le rétablissement du califat sur les zones qu’ils contrôlent en Irak et en Syrie. Un régime de terreur, où tous ceux qui ne leur font pas allégeance sont persécutés et massacrés: chiites, chrétiens, yézidis. Qui sont ces djihadistes ? Quel est leur but aujourd’hui ? Ont-il les moyens de résister aux forces kurdes et irakiennes ? Entretien avec Jean-Pierre Filiu, Professeur à Sciences-Po Paris.

Des tsiganes aux Roms, mythologies anciennes et nouvelles

14/04/2015

tsi rom 110S’il est possible de dresser dans l’hexagone un inventaire des discours de rejet sur plus de deux siècles contre les «tsiganes», c’est aujourd’hui la figure des «Roms» et, en particulier, la « question Rom » qui canalisent les stéréotypes et alimentent la stigmatisation.

Exil

14/05/2017

4-cederna-110Le dernier numéro de la revue internationale marocaine «La vague culturelle  /elmawja» ( الموج الثقافية) vient de paraître. Il est dédié à l’exil et offre une réflexion sur la circulation des personnes, des idées, des cultures, des langues… Instruments de lutte contre la terreur et conditions sine qua non pour penser l’avenir dans une perspective de paix et de liberté de création.