Les radiodervish à la recherche de Simurgh

 

Les radiodervish à la recherche de Simurgh

Les Radiodervish
Les Radiodervish naissent à Bari en 1997 d’une fusion artistique entre Nabil Salameh et Michele Lobaccaro qui travaillaient déjà ensemble dans un groupe précédent, Al Darawish.
Les différences culturelles de leurs origines a donné vie a des chansons qui deviennent des petits laboratoires pour poser ponts et passages musicaux entre Orient et Occident.
Ils seront en tournée en mars pour la présentation de leur nouveau CD « In search of Simurgh ».

Leur discographie comptent déjà 5 titres : "Al daravish" (1993), "Radio Dervish" (1996), "Lingua contro lingua" (1998), "In acustico" (2001), "Centro del Mundo" (2002) et leur dernier album «In search of Simurgh».

La tournée
En mars les Radiodervish proposeront un concert raffiné qui décrit une sorte de voyage aux confins entre Orient et Occident. Le groupe chante en multilingue, passant sans complexes, de l’italien, à l’arabe, de l’anglais au français. Les mélodies moyen-orientales soutenues par un trio d’archets, par un piano et des rythmes de percussions, s’inscrivent tout droit dans la grande tradition de la musique arabe. Cet entrelacs sonore entre les différentes cultures musicales de la Méditerranée rend les Radiodervish uniques dans le panorama de la world music et en même temps innovateurs dans le registre de la musique d’auteur italienne.

En concert on pourra entendre les morceaux du répertoire du groupe avec une attention particulière portée à leur dernier disque, In search of Simurgh, qui, en seulement sept mois a déjà vendu 10.000 copies.

Sur la scène: Nabil chante, Michele Lobaccaro basse et guitare, Alessandro Pipino Piano, Anila Bodini viole, Rita Paglionico violon, Giovanna Buccarella violoncelle, Antonio Marra pércussions.

Les radiodervish à la recherche de Simurgh

In search of Simurgh
"In search of Simurgh" est un projet assez ambitieux qui s’inspire de l’oeuvre de l’auteur persan du 12ème siècle Farid ad-din Attar, Mantiq-Al Tayr, «La Conférence des oiseaux». Cette œuvre classique de la littérature soufie commence par une conférence de tous les oiseaux qui décident d’entreprendre un long et difficile voyage à la recherche de leur roi, Simurgh.
Le voyage métaphorique que décrit Attar est une superbe fresque sur ce que la diversité de la nature humaine peut offrir – rois et princesses, esclaves et demoiselles aux visages lunaires, archanges qui parlent au peuple et soufis errants touchés par la grâce.
Les morceaux de l’album sont tous liés au récit de Attar: un morceau raconte le tendre amour de Layla et Majnun, figures emblématiques et archétypes des amoureux de la littérature orientale; d’autres évoquent le personnage de Hoopoe et du Phénix, oiseaux clés dans le symbolisme mystique, tandis que plusieurs fragments musicaux capturent l’essence de l’envol, la métaphore principale du livre et de l’album, avec des passages qui semblent descendus de l’éther comme "La Falena et la Candela". Rédaction babelmed

Related Posts

Théâtres de frontières

30/09/2010

Théâtres de frontièresUne recherche théâtrale internationale, avec spectacles, résidences de jeunes artistes, et ateliers, entre Italie, Jordanie, Palestine et Espagne. Le nouveau projet de la compagnie de Lecce, Astràgali Teatro.

Sur les chemins du désir

21/06/2010

Sur les chemins du désirL’expérience de la compagnie de théâtre Astragali (Lecce) entre la Jordanie et la Palesine. Des voix en voyage, des rencontres, des réflexions. Un texte de Fabio Tolledi.

Love difference : un projet si doux

29/02/2008

Love difference : un projet si douxL’artiste italien Michelangelo Pistoletto, mentor du mouvement artistique Love différence, a lancé le projet « love difference pastries», pour que «les pâtisseries deviennent des lieux de rencontres en Méditerranée». Cette manifestation qui bouscule le goût s’inspire des cafés du dix-neuvième siècle où se fomentaient les révolutions…