Cinéma et Réalité… un regard sur la Nouvelle Europe

  Cinéma et Réalité… un regard sur la Nouvelle Europe Initiative pour la promotion d’un cinéma de qualité
Cette initiative est destinée, par la convergence des forces de différents organismes culturels, à créer une action commune pour la promotion d’un cinéma capable de raconter les transformations sociales et culturelles de notre temps sans perdre sa vocation d'origine, mais visant plus particulièrement à sensibiliser de manière différente le public.
L’idée maîtresse de ce projet est de renforcer les relations sociales et humaines entre les pays européens et méditerranéens, de soutenir les entreprises cinématographiques et télévisuelles opérant dans la région, afin de contribuer à la croissance politico-économique mais surtout, culturelle de l’Europe. A un moment historiquement complexe, cette initiative devrait permettre de promouvoir un rôle majeur de l’Italie dans la région. De par sa vocation historique et sa position géopolitique, la péninsule est, en effet, un des pays européens les mieux placés pour aider à l’intégration du Sud de la Méditerranée, avec la conviction que la culture en général et le cinéma en particulier peuvent fournir la clé d’accès à un monde pacifique, dans une perspective d’ouverture et d’échange. Cinéma et réalité devrait aussi permettre de contribuer au «développement» de la rive sud de la Méditerranée.

Ainsi, pour la sortie dans les salles italiennes du film “Persona non Grata” de K.Zanussi, la Représentation italienne de la Commission Européenne, l’Istituto Luce et la Sintra, avec la coordination de l’association Medfilm Festival, ont réalisé un événement se déroulant sur 3 jours: la présentation du film à la presse, la rencontre avec le public lors de l’anteprima du 1er février et un spécial sur le quotidien national italien Corriere della Sera le 2 février. Une initiative à suivre. Hannane Bouzidi
(02/02/2006)

Related Posts

L’Italie du Sud rurale se rebelle à l’indifférence, à dos d’âne

13/06/2016

“La lunga strada gialla”, il Sud Italia rurale in un film | babelmed | cultura mediterraneaLe film devait s’appeler “têtu et à contre-courant”: “têtu”, comme les ânes, au dos desquels Mirko Adamo et Federico Price Bruno, des siciliens AOP, ont décidé de remonter la botte italienne, de Portella della Ginestra (Palerme) à Rome.

«Bamako», le procès illustré de la misère africaine

03/01/2008

«Bamako»,  le procès illustré de la misère africaineLe long-métrage d’Abderrahmane Sissako ne ressemble à rien de connu. Mêlant le documentaire militant et la fiction légère, il entend être le «procès illustré» des responsables de la «misère de l’Afrique»: les pays industriels et leurs bras armés, le FMI et la Banque mondiale.

Journal d’un cinéphile (suite)

21/06/2008

Journal d’un cinéphile (suite)A Cannes, les écrans du festival font écran devant le spectacle de la ville, de ses paysages, de ses plages, de ses montagnes. A Bejaia, les paysages de la ville, de ses plages, de ses montagnes dominent superbement le festival.