Annemarie Jacir interdite d'entrée en Palestine

 

 

Annemarie Jacir interdite d'entrée en PalestineOfficiellement sélectionnée pour l'édition 2008 du Festival de Cannes qui aura lieu le mois prochain, la cinéaste palestinienne, Annemarie Jacir a été interdite d'entrée en Palestine le 30 avril dernier à la frontière jordanienne.

Elle se rendait chez elle, en Palestine, pour la première mondiale de son nouveau film, "Le sel de la mer", qui est le premier long métrage d'une réalisatrice palestinienne.

Elle a été retenue à la frontière pendant six heures, questionnée à maintes reprises, son téléphone lui a été confisqué puis on lui a interdit l’entrée.

Deux agents du Ministère israélien de l'Intérieur ont escorté Annemarie jusqu’au bus et elle a été renvoyée en Jordanie.

Israël continue de refuser à des centaines de personnes l'entrée à la Palestine, y compris à des cinéastes remarquables comme Jacir, et ce en toute impunité.

Annemarie, qui est originaire de Cisjordanie, n'a pas été autorisée à entrer en Palestine pendant neuf mois, ce qui signifie que certaines de ses dernières prises de son film n'ont pas pu être tournées en Palestine et elle a dû les tourner dans un autre endroit, avec la coopération de Français de Marseille.

 

 


Related Posts

Voix de jeunes Palestiniens de Gaza et de Dheisheh

01/06/2010

Voix de jeunes Palestiniens de Gaza et de DheishehIls sont jeunes, mais ont bien du mal à se lover dans l’insouciance de leur âge, sans cesse empêchés dans leurs déplacements, leurs études, leur travail, leurs amours… Fortement habités par l’histoire et la cause de leur peuple, ils n'en demeurent pas moins de plus en plus tentés par un exil, lui aussi le plus souvent, inaccessible.

Mahmoud Darwich, Palestine, pierre précieuse dans sa nuit sanglante

24/02/2006

Mahmoud Darwich,  Palestine, pierre précieuse dans sa nuit sanglanteDe l’interminable tragédie palestinienne, Mahmoud Darwich produit dans son nouveau recueil de poésies, Ne t’excuse pas, des vers admirables sur la patrie, la mort, et l’impasse mentale dans laquelle se trouvent les Palestiniens. Pierre précieuse dans sa nuit sanglante, notre patrie resplendit au loin, au loin, elle illumine à l’entour… mais nous, en elle, nous étouffons chaque jour davantage !

Les perfusions européennes maintiennent le régime palestinien en vie

21/09/2009

Plutôt que d’être investis dans les projets de développement, 80 % du budget européen consacré à la Palestine sert à renflouer les caisses de l’Autorité palestinienne, soit près de 430 millions d’euros. En attendant sa sortie des soins intensifs.