Annemarie Jacir interdite d'entrée en Palestine

 

 

Annemarie Jacir interdite d'entrée en PalestineOfficiellement sélectionnée pour l'édition 2008 du Festival de Cannes qui aura lieu le mois prochain, la cinéaste palestinienne, Annemarie Jacir a été interdite d'entrée en Palestine le 30 avril dernier à la frontière jordanienne.

Elle se rendait chez elle, en Palestine, pour la première mondiale de son nouveau film, "Le sel de la mer", qui est le premier long métrage d'une réalisatrice palestinienne.

Elle a été retenue à la frontière pendant six heures, questionnée à maintes reprises, son téléphone lui a été confisqué puis on lui a interdit l’entrée.

Deux agents du Ministère israélien de l'Intérieur ont escorté Annemarie jusqu’au bus et elle a été renvoyée en Jordanie.

Israël continue de refuser à des centaines de personnes l'entrée à la Palestine, y compris à des cinéastes remarquables comme Jacir, et ce en toute impunité.

Annemarie, qui est originaire de Cisjordanie, n'a pas été autorisée à entrer en Palestine pendant neuf mois, ce qui signifie que certaines de ses dernières prises de son film n'ont pas pu être tournées en Palestine et elle a dû les tourner dans un autre endroit, avec la coopération de Français de Marseille.

 

 


Related Posts

Collecte de fonds pour les hôpitaux de Gaza

08/01/2009

Collecte de fonds pour les hôpitaux de GazaL’Association appelle tous les soutiens aux Palestiniens, associations et individus, à envoyer des fonds destinés aux hôpitaux de Gaza et qui seront acheminés dans la Bande par un militant d’ISM, mi-janvier.

Exposition “Le Mur & les Check Points”, par des artistes palestiniens

13/02/2006

Exposition “Le Mur & les Check Points”,  par des artistes palestiniensOuverte depuis le 2 février 2006 à la Darat El Funun, cette exposition plurielle présente des installations, photographies, une vidéo-art et un documentaire d’artistes palestiniens autour du thème des check-points et du Mur, avec un «m» majuscule. Autant de lieux de passage et de contrôle du pouvoir militaire israëlien qui symbolisent, au delà de la souffrance quotidienne des Palestiniens, toute l’incompréhension d’une société incapable de trouver une solution de cohabitation digne.

«Return of the Soul» commémore 60 ans de Nakba

16/05/2008

«Return of the Soul» commémore 60 ans de NakbaLes milliers de figurines sont suspendues dans l'air, un peu comme la vie des réfugiés palestiniens, figée dans l'attente d'un impossible retour.