Civitavecchia : port du documentaire méditerranéen

Civitavecchia : port du documentaire méditerranéen Un prix pour mieux connaître la Méditerranée
Civitavecchia, du 26 Novembre au 2 décembre 2006.
La XIème édition du Prix International du documentaire et du reportage méditerranéen, organisée par le CMCA et la RAI se tiendra à Civitavecchia, principal port du Latium. Des projections ouvertes au public, des rencontres avec les auteurs, les producteurs et les responsables de chaînes, des séminaires de formation, des débats -notamment sur le thème des ports - animeront ces journées.
Civitavecchia : port du documentaire méditerranéen
Journal de bord: vendredi 1er Décembre
«Regards d’ailleurs sur Civitavecchia», ainsi pourrait s’intituler les «carte postales» de la ville fabriquées par les quatre apprentis-réalisateurs de l’ASBU: Malika, Rachid, Abdel Karim et Deena. Un jour de tournage et un jour de montage pour raconter la ville, tel était le déf. Pari tenu: chacun a su en effet se livrer à cet exercice de style en développant son propre regard sur trois minutes de mini films pleins de fraîcheur.

Civitavecchia : port du documentaire méditerranéen

Journal de bord: Jeudi 30 novembre
Dernière ligne droite avant le choix définitif du jury et l’annonce samedi des 5 prix.
«Créativité, première œuvre» , la catégorie s’adresse aux jeunes réalisateurs qui ont tourné au maximum trois documentaires.
L’accent est mis sur l’originalité, la qualité du film, le travail d’auteur, l’écriture et la forme.
 

Civitavecchia : port du documentaire méditerranéen



Journal de bord: Mercredi 29 novembre
Cette journée de mercredi est consacrée à la culture méditerranéenne au sens large: toute forme artistique, la musique, le cinéma, la poésie, la chanson, la peinture, la gastronomie... Une autre facette de la Méditerranée, riche de son patrimoine et de ses cultures.

Civitavecchia : port du documentaire méditerranéen

Journal de Bord du Prix: mardi 28 novembre
La 4éme journée a été consacrée au documentaire et au reportage d’investigation. 6 films présentés dans cette catégorie, dont les membres du jury ont souligné la très bonne qualité. A lire leurs présentations et l’entretien du jour avec Bernard Salomé (Conseiller spécial du Directeur de la Bibliothèque d’Alexandrie).


Civitavecchia : port du documentaire méditerranéen


Journal de bord: Lundi 27 novembre 2006
C’est une journée un peu particulière: aujourd’hui, le jury planche pour le Grand Prix du CMCA «Enjeux Méditerranéens». Les œuvres présentées sont toutes d’une qualité indéniable, elles traitent toutes de sujets graves qui ont trait à l’actualité méditerranéenne mais dans des régions très différentes les unes des autres. A lire aussi l'entretien du jour avec Giuseppe Saladini, maire de Civitavecchia.

Civitavecchia : port du documentaire méditerranéen

Journal de bord: Dimanche 26 novembre
C’est la catégorie «Mémoires» qui a ouvert cette première journée: 6 documentaires ont été visionnés. Ils contenaient tous une très forte charge émotionnelle. A lire aussi, outre leurs présentations, l'entretien du jour avec Maria Donzelli (Directrice du Centre d’études sur les cultures de la Méditerranée de l’Université l’Orientale de Naples).

Related Posts

Aller simple

22/09/2009

Aller simpleCet été, en Italie, est entrée en vigueur la loi destinée à lutter contre l’immigration illégale. Beaucoup sont déjà partis, ou s’y préparent. Avec un aller simple.

Festival de littérature méditerranéenne

10/09/2008

Festival de littérature méditerranéenneDu 11 au 14 septembre 2008, Lucera, Italie.Le Festival s’adresse à toute personne s’intéressant à la littérature mais également aux arts et au débat interculturel.

Les Néomelodici napolitains: raconter la «vraie vie»

25/05/2007

Les Néomelodici napolitains: raconter la «vraie vie»Le plus souvent d’origines populaires urbaines, ceux qui sont appelés de manière péjorative les «neomelodici» s’inspirent de la vie quotidienne d’une population locale, dominées toujours culturellement, parfois aussi économiquement, pour produire une musique aux sonorités métissées. Les élites culturelles et intellectuelles de la ville semblent en revanche outrées par l’absence d’un projet culturel explicite et par une pratique musicale qu’ils refusent de comprendre.