Appel pour le film Route 181

  Appel pour le film Route 181 Appel
Suite a l'interdiction du film Route 181 au Festival Cinéma du Réel, voici la lettre ouverte envoyé par les cinéastes Eyal Sivan et Michel Khleifi. Elle a été publiée dans le quotidien Libération et relatée dans toute la presse française.

Lettre ouverte
Pour sa 26e édition, le Festival du Cinéma du Réel, l’un des plus prestigieux rendez-vous du cinéma documentaire devait projeter, hors compétition, le film Route 181, fragments d’un voyage en Palestine-Israël des cinéastes palestinien et israélien Michel Khleifi et Eyal Sivan. Or, à la demande du Ministère de la Culture, tutelle du Festival, et du Centre Pompidou, le Festival vient de supprimer l’une des deux projections.
Dans un communiqué justifiant sa décision, le Ministère de la Culture estime prendre en compte la "vive émotion, notamment chez tous ceux qui s'alarment de la montée des propos et actes antisémites ou judéophobes en France" et se préserver ainsi "des risques de trouble à l’ordre public" que pourraient engendrer les deux projections initialement prévues.
Nous tenons à faire part de notre très vive inquiétude face à une telle décision qui s’apparente à une censure qui ne dit pas son nom.
Sans forcément partager les choix et les points de vue exprimés dans Route 181, fragments d’un voyage en Palestine-Israël, il nous paraît inacceptable de catégoriser cette ouvre comme pouvant susciter "des propos et actes antisémites ou judéophobes". En tant qu’oeuvre de l’esprit, Route 181 participe à un débat intellectuel, que chacun est libre de critiquer. Nous sommes choqué que le Ministère de la Culture s’arroge le droit de définir lui-même les termes de ce débat en interdisant de fait la diffusion de ce film.
Nous sommes inquiets du précédent que crée une telle décision. En cédant aujourd’hui devant un hypothétique "trouble à l’ordre public" le Ministère de la Culture prend le risque d’abdiquer demain devant toute critique organisée contre un travail intellectuel et artistique. Un Ministre de la Culture se doit protéger les ouvres et non se ranger du côté de leurs ennemis.
Nous demandons donc à Jean-Jacques Aillagon de revenir sur sa décision.

Premiers signataires
Jean-Luc Godard, cinéaste
Russel Banks, écrivain
Randa Chahal Sabbag, cinéaste
Tzvetan Todorov, directeur de recherches au CNRS
Frank Eskenazi, producteur
Esther Benbassa, directrice d'études à l'EPHE
Julie Bertucelli, cinéaste
François Maspero, écrivain
Claire Simon, cinéaste
Hubert Nyssen, écrivain et éditeur
Plus de 300 personnes du monde de la culture se sont associées à cette lettre ouverte, la liste est consultable sur www.momento-production.com

Vous pouvez ajouter votre signature à cet appel en répondant à Frank Eskenazi:
e-mail: thefact@club-internet.fr

Related Posts

Vie quotidienne à Jérusalem Est: expulsions, démolitions e discriminations

16/05/2014

geru specu 110La colonisation israélienne de la partie arabe de la ville par l’État juif au lendemain de la Guerre des Six Jours (en Juin 1967) continue inexorablement comme pour effacer toute trace du peuple palestinien.

Destins croisés, Israël-Palestine, l’histoire en partage

22/09/2009

Destins croisés,  Israël-Palestine, l’histoire en partageComment raconter de manière simple une histoire terriblement compliquée, celle qui irrigue le conflit israélo-palestinien, sans pour autant la simplifier? C’est à ce défi que s’est mesuré Michel Warschawski en narrant l’histoire de deux familles, l’une juive, l’autre arabe, les Friedman et les Naahmneh.

Nouveau mur

16/11/2007

Nouveau murQuinze ans après la chute du mur de Berlin, d’autres frontières symboliques et bien réelles se dressent pour célébrer des conflits qui semblent avoir donner le change à la longue guerre froide du siècle dernier. Le mur construit par gouvernement Sharon est le symptôme d’une régression historique sans précédent, c’est aussi une entaille de pierre qui coupe et brise la vie des Palestiniens et des Israéliens pacifiques. Deux films témoignent: "Mur" de Simone Bitton et "Route 181".Fragments d'un voyage en Palestine-Israel de Eyal Sivan et Michel Kleifi.