Le Grand Ensemble de la Méditerranée

 

Le Grand Ensemble de la Méditerranée
GEM©Michel-Roeder

L’ensemble
Un nom simple et évocateur pour un travail original d'appropriation et de création sur un répertoire festif... C’est ce que propose cet ensemble, qui oeuvre à la promotion et au rapprochement des répertoires traditionnels du Moyen Orient, des Balkans et du Maghreb. L’ensemble porte sur ces musiques un regard ouvert et créatif. Les morceaux, réadaptés, courent ainsi de la Bosnie à la Turquie en passant par la Bulgarie, le monde Arabe et la Macédoine.
Mises en valeur par des arrangements originaux, les musiques se répondent dans le respect de leurs spécificités et révèlent leurs proximités ainsi que leur capacité à s'ouvrir, à s'intégrer et également à respecter ce qui les différencie. Par ailleurs, en s'appuyant sur les cultures de l'immigration, cette expérience artistique conforte la place bien vivante dans notre paysage culturel de ces musiques venues d'ailleurs.

Le Grand Ensemble de la Méditerranée

Le disque
Reprenant des airs traditionnels et des danses populaires, ce disque joyeux nous transporte d’un mariage bulgare à la musique amoureuse de Mohamed Abd Al-Wahab, d’une danse assymétrique grecque aux improvisations raffinées du musicien ottoman Tanburi Cemil Bey.
Qu’en dire de plus?
«Dix trajectoires de vie, dix trajectoires musicales se rencontrent et s’unissent, se posent un temps autour d’une Méditerranée baignée d’art et de lumière.
Les uns se tiennent sur les rivages d’Orient, certains élisent les Balkans, d’autres encore jettent des ponts vers l’Afrique.
Dès lors peut naître l’alchimie.
Du souffle fragile de l’Arménie aux puissantes rythmiques du Maghreb, on rencontre chemin faisant un danseur de syrto grec, un Ottoman perdu en Thrace, un Bosniaque titubant de nostalgie, un Bulgare fou, un Gitan qui ne sait plus d’où il vient, ni où il comptait se rendre.» Hannane Bouzidi

Related Posts

Portraits de quatre jeunes réalisateurs syriens en quête de public

14/04/2009

Portraits de quatre jeunes réalisateurs syriens en quête de publicSoudade Kaadan, Ammar Al-Beik, Meyar al-Roumi, Rami Farah: quatre jeunes documentaristes de talent, formés en dehors de leur pays, mais qui voudraient tant y produire leurs images... Rencontres.

Plongée dans les psychés brisées

06/09/2016

folie-110"Ce qu'il reste de la folie" de Joris Lachaise. Personne ne veut s'aventurer dans le « chaos mental » de ceux que l'on appelle les fous et personne n'aime reconnaître son impuissance face aux mauvais tours que peut nous jouer notre cerveau. Joris Lachaise a osé regarder dans les yeux la maladie mentale avec son dernier documentaire tourné dans l’hôpital psychiatrique Thiaroye de Dakar entre 2011 et 2014.

Cannes, côté sud (2004)

21/11/2007

Cannes,  côté sud (2004)Pour la 57ème édition du Festival de Cannes, la Croisette accueillera un bon nombre de films méditerranéens. De «La vie est un miracle» d’Emir Kusturica à «La porte du soleil» de l’égyptien Yousri Nasrallah, à la rediffusion de la «Bataille d’Alger», le cinéma méditerranéen, outre à affirmer ou réaffirmer son talent, éclaire les zones obscures d’un passé encore trop présent. Rapide aperçu des films à ne surtout pas manquer...