A Marseille, l’esprit de la Fiesta est éternel

  A Marseille, l’esprit de la Fiesta est éternel Malgré l'incendie dévastateur du Dock des Suds, la Fiesta des Suds 2005 aura fière allure avec un site majestueux pour enluminer les nuits d'automne. «L'esprit de la Fiesta est éternel» déclament fiérement les organisateurs de l’événement.

L'édition 2005 renoue donc avec l'esprit aventurier des premières années et investit les espaces les plus déroutants. Afin de proposer davantage de convivialité, la Fiesta se déploie désormais sur 25 000 m2 (15 000, l'an dernier) autour du Dock. Avec une salle couverte de 5 000 places sous la passerelle autoroutière, le pari fou d'organiser des manifestations populaires dans des lieux inédits et majestueux, est largement relevé. Les Arènes font également leur retour dans le quartier d'Arenc et la création d'un cabaret sauvage de 1 000 places participent à l'aménagement insolite et féérique qui fait la marque de fabrique de la Fiesta.

Dans les artères de ce site, entre autres, le Restaurant des Suds met en éveil les papilles aiguisées des gourmets, Fiest'Art transforment les containers en galerie d'exposition, le Salon Caraïbes balancent sous ses airs latinos, la Boutique propose les disques et livres, coups de coeur de la Fiesta. Les Comptoirs rafraîchissent les soifs les plus tenaces tandis que la tente de prévention routière veille à votre retour sain et sauf... Un Dock en effervescence comme un hommage aux 5 sens...

Les arènes reviennent en fanfare et deviennent le théâtre d'une capea du 20 au 22 octobre (en présence, sous réserve, de Juan Bautista, Mehdi Savalli et Stéphane Meca) et se transforment, en marché coloré les autres soirs : ambiances africaines, antillaises, latinos, citoyennes... Rédaction Babelmed
20/10/05

Related Posts

Soutien au peuple syrien

13/04/2012

Soutien au peuple syrien Rassemblement en soutien au peuple syrien le 15 mars à 18h30 sur le parvis de l’Hôtel de Ville.

Le récit de la conférence de rédaction de «Charlie Hebdo» à «Libé»

10/01/2015

libecha 110Le journal Libération accueille depuis vendredi 9 janvier dans ses locaux l'équipe rescapée de Charlie Hebdo… le travail a repris pour que puisse sortir un journal mercredi prochain.  

Identité et modernité, les voyageurs égyptiens au Japon de Alain Roussillon

03/05/2005

Identité et modernité,  les voyageurs égyptiens au Japon de Alain RoussillonAu dix-neuvième siècle, c’est l’Europe et plus particulièrement la France qui attirent l’auteur d’une des plus cocasses relations de voyage: l’Egyptien Tahtâwî. Celui-ci légua à ses lecteurs un traité sur Paris, y glissant ses réflexions sur la démocratie, les mœurs, le rôle de la presse, l’activité culturelle et scientifique de la France de 1830. Quelques décennies plus tard, les Egyptiens se déplacent plus volontiers vers l’Extrême-Orient que vers l’Occident. Parmi les pays du soleil levant, le Japon constitue pour eux un modèle fascinant, l’accomplissement d’une modernité triomphante qui n’aurait pas englouti l’identité de son peuple. A lire, sur la question, le surprenant essai d’Alain Roussillon.