Yuba et ses musiciens en concert

  Yuba et ses musiciens en concert Né à Dcheira, Yuba passe son enfance dans cette petite bourgade près d'Agadir, au sud du Maroc. Touché par la position marginale de sa culture amazighe (berbère), il rejoint le mouvement de revendication identitaire pour contribuer, à sa manière, à la défense et à la promotion de cette culture millénaire.
Il écrit alors des poèmes en amazigh, commence à jouer de la guitare, fonde son propre groupe.
En 2000, son premier album, Tawargit (Rêve), a connu un succès prometteur au Maroc. Sorti en 2005, Itran Azal (Étoiles le jour), son deuxième album enregistré entre l'Allemagne et le Maroc, remet à l'honneur les instruments traditionnels.
Son style musical est inspiré de sa culture ancestrale, aux origines millénaires.
Et pour ceux qui ne maîtrisent pas la langue amazighe, lisez les traductions en français et en anglais des textes de Yuba sur son site, ils savent trouver les mots entre la tradition, la nostalgie et l’engagement politique d’aujourd’hui. Rédaction Babelmed
(14/09/2006)

Related Posts

10ème Edition du Prix international du documentaire et du reportage méditerranéen

14/01/2005

10ème Edition du Prix international du documentaire et du reportage méditerranéenDu 4 au 9 avril 2005 Catane, Sicile Le CMCA (Centre Méditerranéen de la Communication Audiovisuelle) organise, avec le concours de la RAI, la «10ème Edition du Prix international du documentaire et du reportage méditerranéen» qui se déroulera du 4 au 9 avril 2005 à Catane en Sicile. Attention la date limite d’inscription et de réception des films est fixée au 15 février.

La France kémaliste

07/01/2004

Sans enfermer l’islam dans une spécificité réductrice, une approche comparatiste aurait les avantages de souligner les conditionnements historiques et sociologiques dont le monde musulman fit l’objet en retardant sa laïcisation, en fait une partie de ce monde, si l’on songe aux cas de l’Empire ottoman et de la Turquie, à l’islam balkanique, au monde indonésien et aux sociétés centrasiatiques qui redessinent la carte du monde musulman, et qui soulignent, si besoin est, sa diversité.