Cannes, côté sud (2004)

Cannes, côté sud (2004)
Sélection officielle
Deux films très attendues marqueront cette sélection officielle: La vie est un miracle d’Emir Kusturica (Bosnie) en compétition, et La porte du soleil (Bab el Shams) de Yousri Nasrallah (Egypte) hors compétition.
Cannes, côté sud (2004)  
Un certain regard ou la fin des rêves
Un autre film égyptien participe au festival, celui du grand réalisateur arabe, Youssef Chahine, déjà primé à Cannes pour son oeuvre, tandis que la rediffusion La bataille d’Alger du réalisateur italien Gillo Pontecorvo rompt le silence dans lequel l’avait confiné la France.
Cannes, côté sud (2004)  
La Quinzaine des réalisateurs et la Semaine internationale de la critique ou les à-côtés indispensables du festival
En marge de la sélection officielle, La Quinzaine des Réalisateurs est organisée par la Société des Réalisateurs de Films et s’attache à mettre en valeur le travail de jeunes réalisateurs venus du monde entier. Egalement parallèle au Festival de Cannes, la Semaine Internationale de la Critique s’est imposée comme un rendez-vous artistique de premier plan.

Dans les champs de bataille de Danielle Arbid
Mur de Simone Bitton
A Casablanca les anges ne volent pas de Mohamed Asli

Related Posts

Dire le génocide

03/05/2004

Dire le génocideIl serait déplacé de dire qu’on commémore, en ce printemps 2004, l’anniversaire du génocide perpétré par les Hutu au Rwanda en 1994. Comme il serait tout aussi malvenu de qualifier Igishanga de spectacle. La comédienne Isabelle Lafon y raconte et dit le génocide du Rwanda à travers les témoignages des rescapés. Les textes sont tirés des récits rapportés dans le livre de Jean Hatzfeld, Dans le nu de la vie, Récits des Marais rwandais, paru au Seuil en 2000.

Le théâtre sur les routes des migrations: Astràgali en Grèce

05/05/2013

ah_110_zanteZacynthe la Ionienne, terre natale de Ugo Foscolo, est la quatrième étape du projet Host (Hospitality Otherness Society Theatre), avec l’Université du Salento aux commandes et la compagnie Astràgali Teatro à la direction artistique.

Journal d’un cinéphile: de Cannes à Bejaia, images et paysages

21/06/2008

Journal d’un cinéphile: de Cannes à Bejaia,  images et paysagesLorsque l’après-midi, je prends le train pour Cannes, le ciel se dégage et la clarté retrouvée me remplit de joie. Les montagnes, les bois, la mer défilent à travers la fenêtre comme autant d’images dépourvues de drame. Mais pourquoi alors me viennent à l’esprit ces premiers plans de «La Noire de…» de Sembene Ousmane?