Résistance[s] Vol. II

 

 

Résistance[s] Vol. IIRESISTANCE[S] II propose une sélection de neuf films et vidéos d’artistes du Maghreb et du Moyen-Orient. Intimes, poétiques ou documentaires, ces œuvres complexes, nourries de différents registres artistiques et culturels, témoignent de la vitalité et de la diversité créatives dans ces régions. Loin de toute concession aux stéréotypes ambiants, les auteurs (Katia Kameli, Bouchra Khalili, Al Fadhil, Zineb Sedira, Joude Gorani, Nesrine Khodr, Pauline M’Barek, Jalal Toufic, Nassim Amaouche) explorent des questions existentielles, politiques ou esthétiques avec le souci d’ouvrir de nouvelles perspectives de narration et de troubler les représentations servies par l’image monolithique et figée communément admise. Les oeuvres de Résistance[s] II, au delà des thématiques abordées, complexifient les rapports au contexte en brouillant les notions d’un ici et d’un là-bas. L’introduction de la fabulation dans la narration éprouve la fléxibilité des procédés du documentaire et révèle les recoins cachés de la réalité où se dénouent des scénarios imprévisibles, des aspirations déçues ou des futurs inimaginables.

« Créer n’est pas communiquer, mais résister (…). L’art, c’est ce qui résiste : il résiste à la mort, à la servitude, à l’infamie, à la honte. » – inspirée par cette citation de Gilles Deleuze, (Pourparlers, 1972-1990) et face à une situation politique tendue entre le monde arabe et les pays occidentaux, l’idée de la collection Résistance[s] est née en 2005. Après de nombreuses recherches un premier DVD a vu le jour en 2006, présentant une séléction de huit films et vidéos. La sortie de Resistance[s] II vient nourrir la collection qui constituera au fil des différentes éditions une véritable anthologie de l’art cinématographique arabe.

Tous les artistes et cinéastes de Résistance[s] ont un parcours théorique et pratique riche et varié. Alternant des auteurs confirmés tels que Jayce Salloum, Zineb Sedira, Jalal Toufic et Mounir Fatmi avec de jeunes artistes émergeants comme Waël Noureddine, Katia Kameli et Pauline M’Barek ce panorama de la création contemporaine du monde arabe démontre à quel point l’art cinématographique y occupe une place importante. Si au XXe siècle, les critiques les plus radicales dans les pays arabes étaient formulées par des poètes et des romanciers, de nombreux cinéastes arabes ont commencé comme écrivains comme si l’écriture suggérait une corrélation avec le film. La vidéo devenant plus accessible, elle revendique désormais l’activité de la plume : un médium agile, portable et, si nécessaire, jetable, qui permet à toutes les subjectivités de s’exprimer.

 

 


Sous-titrés en 4 langues (français, arabe, allemand, anglais), les neuf films de Résistance[s] II sont enrichis par des entretiens et biographies d’artistes, ainsi qu’un texte critique de Cédric Vincent. Le DVD est vendu au prix public de 25 Euros et peut être commandé directement sur le site www.lowave.com . Il est également disponible dans les grands centres d’art contemporain tels que le Centre Pompidou, le Palais de Tokyo, la Tate Modern ainsi que dans les magasins FNAC et Virgin, et de nombreux disquaires et libraires indépendants.

 

 


Fiche technique
Les films : Nouba (Katia Kameli), Straight Stories. Part 1 (Bouchra Khalili), Amer & Nasser. Iraqi Brothers (Al Fadhil), Don’t do to her what you did to me (Zineb Sedira), Before Vanishing (Joude Gorani), I swam in the sea last week… (Nesrine Khodr), Géographie Imaginaire (Pauline M’Barek), Saving Face (Jalal Toufic), Quelques miettes pour les oiseaux (Nassim Amaouche)
Extras : Entretiens d’artistes, biographies, Texte : Editing Events, Documenting changes par Cédric Vincent
Langues : anglais, arabe, français / Sous-titres : français, arabe, anglais, allemand

 

 

 



Lowave est un label de films différents et novateurs qui propose de faire découvrir des créations artistiques internationales parmi les plus contemporaines. Son ambition est de proposer un style et de créer un nouveau marché, capable de promouvoir les meilleurs artistes encore peu connus à ce jour, et en marge des circuits de distribution classiques. Pour davantage d’informations, visitez le site web ou prenez contact avec Silke Schmickl à silke@lowave.com .

 

13/04/2008

Related Posts

Colonisations et Indépendances dans les cinémas arabes

13/04/2007

Colonisations et Indépendances dans les cinémas arabesMarseille, du 18 au 22 avril Le festival de cinéma «Colonisations et Indépendances dans les cinémas arabes», organisé par l’Aflam, est l’occasion de découvrir, ou de redécouvrir, des réalisateurs sur un thème, aujourd’hui encore, très sensible. En effet, le public a rarement eu accès aux cinématographies et aux points de vue arabe sur la colonisation européenne, un point de vue animé par la volonté d’affirmer une identité nationale...

Lavis au marc de café

10/01/2006

Lavis au marc de caféParis, du 5 janvier au 17 février 2006 Des corps se touchent, se côtoient, se regardent, tournent le dos au spectateur. Des ombres d’hommes et de femmes s’entremêlent et se suggèrent…. La Galerie Europia présente la peinture de l’artiste syrien Kazem Khalil et ses derniers Lavis au marc de café.

Colloque de clôture de l’année européenne du dialogue interculturel

13/11/2008

Colloque de clôture de l’année européenne du dialogue interculturel L’année 2008 du dialogue interculturel prend fin. La Présidence française de l’UE organise au centre Pompidou, les 17, 18 et 19 novembre, trois journées de rencontres, de débats et de conférences pour dresser un premier bilan sur “Les nouvelles perspectives du dialogue interculturel en Europe”. Nous en publions les grandes lignes.