Parution d'un magnifique roman, à lire absolument, en arabe ou en français!

 

Parution d'un magnifique roman, à lire absolument, en arabe ou en français!Histoire d'une famille autant que fresque sociale, ce roman, le quatrième de Jabbour Douaihy, se distingue par un va-et-vient constant entre la gravité du propos et l'humour le plus diabolique. Il a été salué à sa parution en arabe par une presse unanime.

Une demeure fait figure de personnage dans ce récit surprenant. Passablement décrépite dans un village perché sur les hauteurs de Beyrouth, elle est le témoin d’un mode de vie somptueux de toute une société dont la sophistication et la finesse n’a pas survécu à la guerre. C'est dans cette maison qu'ont toujours vécu les Baz, grande famille de la bourgeoisie chrétienne sur le déclin.

Nous sommes au début des années 1990, bien loin du faste d'antan, quand Francis al-Baz pouvait prétendre à un siège de député. Aujourd'hui, au lendemain de la guerre civile, la maison semble abandonnée. La tante Nohad n'est plus là pour régenter la vie domestique : ses neveux l'ont placée en maison de retraite. Julia, la veuve de Francis, Jojo, son fils aîné et Margaret, l'épouse autrichienne de ce dernier, ont déménagé à Beyrouth. Ne restent plus que Réda, le fils cadet, qui vit claquemuré dans une chambre à l'étage, et les Mani', des Bédouins qui habitent dans la cave depuis des décennies. Un beau jour, les Mani' donnent refuge à une lointaine cousine, menacée par ses propres frères pour une sombre affaire d'argent et d'honneur. L'arrivée de cette jeune femme au charme ravageur va mettre à mal l'équilibre déjà bien fragile de la maison.

Traduit de l’arabe (Liban) par Emmanuel Varlet, Actes sud, janvier 2009, 330 pages, 22,80€:

La Librairie Avicenne et les Éditions Actes Sud
vous invitent à une rencontre avec l'auteur
le jeudi 15 janvier 2009 à partir de 18 heures
30, rue des Fossés Saint-Bernard 75005 Paris
Tel : 01 43 54 63 07 – (métro Jussieu ou Cardinal-Lemoine)

 


Rania Samara
(14/01/2009)

Related Posts

Sur les traces de Shawki au Liban

06/12/2004

Sur les traces de Shawki au LibanZahla (Zahlé disent les Libanais). C’est un don du Berdawni, dont les eaux cristallines de fraîcheur descendent des hauteurs du mont Sannine si passionnément évoqué par Michael Noayma et vont se perdre dans la fertile plaine de la Bekaa, le grenier à blé des Romains. Nous sommes à mi-chemin entre Beyrouth et Baalbek, sur la route qui mène à Damas, Moussoul et Bagdad.

Transports d’écrivains, Issa Makhlouf, un homme dans sa ville

26/05/2009

Transports d’écrivains,  Issa Makhlouf,  un homme dans sa villeMême s’il vit à Paris depuis trente ans, le poète et écrivain libanais Issa Makhlouf a Beyrouth au cœur.

Transports d’écrivains, suite: Jabbour Douaihy, conteur de guerres…

08/09/2009

Transports d’écrivains,  suite: Jabbour Douaihy, conteur de guerres…L’oeuvre du professeur et écrivain Jabbour Douaihy est hantée par la guerre qui a ravagé le Liban entre 1975 et 1991. Evocation du chaos urbain par un inlassable conteur de guerres.