Vue d’en haut: les déserts du Sinaï et du Néguev

 

Vue d’en haut: les déserts du Sinaï et du Néguev
Images prises du satellite Landsat 7

Que pouvons-nous comprendre de la Méditerranée et de l’histoire des Méditerranéens vus d’en haut? Les kilomètres de distances offertes par le satellite permettent-elles de se rapprocher, paradoxalement, de certaines des problématiques sacio-politiques propre à cette région du monde? Cette première image de la frontière entre l’Egypte et Israël répond à sa manière à ces questions.

Image par satellite de la frontière entre l’Egypte et Israël dans le désert du Sinaï (Néguev).

La différence de couleur du désert qui sépare les deux états, délimite parfaitement leur frontière politique. Elle correspond à une différence de température du sol qui varie de 2-3°C, et qui représente, depuis longtemps, un objet d’étude pour les scientifiques.

Cette différence a récemment été expliquée par l’activité humaine ! Une démonstration éclatante de l’impact de l’homme sur l’écosystème.

Du point de vue géologique et climatique les deux régions limitrophes sont absolument identiques, et ceci malgré la différence de leurs appellations géographiques (désert du Sinaï pour l’Egypte, désert du Néguev pour Israël).

Cependant, alors que le sol du Sinaï est modifié constamment par la présence des pasteurs et de leurs animaux domestiques, le désert du Néguev, depuis longtemps abandonné, est resté incontaminé.

Cet abandon a favorisé le développement d’une délicate couche de micro-organismes sur la superficie sableuse du désert qui provoquent une réduction de la lumière du soleil qui se reflète et, provoque, en conséquence, une augmentation de l’énergie thermique absorbée.

Images prises du satellite Landsat 7
Sources: NASA - GLCF

Luca Pietranera
(20/01/2007)

Related Posts

«Bamako», le procès illustré de la misère africaine

03/01/2008

«Bamako»,  le procès illustré de la misère africaineLe long-métrage d’Abderrahmane Sissako ne ressemble à rien de connu. Mêlant le documentaire militant et la fiction légère, il entend être le «procès illustré» des responsables de la «misère de l’Afrique»: les pays industriels et leurs bras armés, le FMI et la Banque mondiale.

Et maintenant on va où?

06/10/2011

Et maintenant on va où?Porté par le souffle du “printemps arabe”, et l’affirmation de ses valeurs universelles, il y a fort à parier que le nouveau film de la réalisatrice libanaise Nadine Labaki dépasse de loin le succès de Caramel, son premier long métrage.

Le profil grognon de Cléopâtre…

14/02/2007

Le profil grognon de Cléopâtre…Il s’agit d’une bien triste nouvelle pour les amoureux des amoureux…La récente découverte à Newcastle upon Tyne au Royaume-Uni, d’une pièce de monnaie frappée 32 avant J.-C. révèle de piètres traits de la reine Cléopâtre comme de son amant romain. Le couple mythique qui a inspiré les adaptations cinématographiques les plus glamours –rappelons-nous Liz Taylor et Richard Burton- ou les chefs d’œuvres dramatiques de Shakespeare ou Delacroix était…Laids.